sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Lundi 22 mai 2006 à 12:52


Haricoté. Pris pour ma pause. (Oubliés à ma pause.) Esquive : "On va se coucher plus tôt si tu n'as pas faim quand on se lève à 11h et que tu bosses toute la journée" Contre-esquive : Pausetuperwaremicro-ondemangeaget'inquiètepasNoute. Amour aveugle. Amincissant. Tu ne me forceras pas. Pas tout de suite. Jeûne jusqu'à obtention. Samedi et dimanche trop consistant. Effort. Ne pas abuser cependant. Manger le minimum nécessaire à cacher le reste. J'aurai mal au ventre. Belle justification.
Rien que d'y penser, j'ai déjà faim. Ca sent la purée. Dégueulasse. Enculé !

Le foutre qui coule au réveil. Nuit complète. Repos efficace. Guarana nécessaire. Excitant. Produit miracle. Thermogénèse. Out tire ! Tu resteras en pleine forme, ptite salope bien baisée. Le long des jambes. Putain, pas pendant mon sommeil, connard ! Non-respect !
Fumer au lit. Se rouler les psychotropes sur le lit. Se coucher la tête dans les étoiles. Refaire le monde et parler comme aux premiers jours. No tabou.

Pas d'article si plus de 100. Rien, se taire. Se terrer. S'enterrer. Honteuse. Incapable. Endurance. Ne pas lâcher. Ne rien lâcher. Grognasse, va ! Piscine demain.
Plus que 8 jours pour que Sulfure se lâche, viens à moi. Eloïse sera à 500 mètres. Je verrai des cailloux. Proches de moi. Plus esseulés. Faire les demeurés comme avant. Se lâcher. Honte inconnue. Regards effarés des passants. Trip. Intégralité. Papotage. Plus qu'un mois. Relâcher toute tension. Libérée.
Forte.


_  __  _  __  _  __  _  __  _  __  _  __  _  __  _  __  _  __  _  __  _  __  _  __  _  __  _ 


Faut pas qu'elle parte. Risque trop gros pour elle et pour lui. Les flics au cul, ça fait mal. Je veux pas de pâtes carbo. Pas de crême fraîche. Seulement un chocolat chaud à 17h. J'aime cette sensation de vide. Creux. J'en serai dépendante sans les odeurs. Ces odeurs... Choix acquis. Ne cède pas. Fait chier. Putain, j'aime pas les parents qui sont si fermés, si obtus ! Ca m'énerve déjà. Comme une momie dans un sarcophage. Pas de conneries, pas tout envenimer plus que ça ne l'est. S'il te plait. Se raisonner. Même si ça fait mal. Même si ça fait mal. Même si ça fait très mal...

Impôts. Piscine. Mutuelle. Pff, tout ça...
Lèche-cul. Mais efficace. Rien à se reprocher. Travail parfait. Exibition des capacités.
Trait pour trait. Ressembler. Rester libre. Indépendance naturelle. Dépossession. Cracher sur les cons. Raison, garder la raison.
Aimer la différence a défaut de l'accepter...
Je les hais. Je les hais tous. Tous autant qu'ils sont. Oui, tous autant qu'ils sont. Inacceptable.

[Crèche d'un soir. Amour. Pou(r)voir.]

Dimanche 21 mai 2006 à 20:26


Un paquet de fraisoo. Je suis piégée. Il sait. Enfin pas tout. Il m'a cerné. Il sait beaucoup. Trop. " Tu veux que j'en parle à S " Menace... J'ai pas envie. Fraisoo avalés par la chasse. Comme le lavage de dents. Un geste si naturel, quotidien. Si répugnant. Avis extérieur bien-sûr. Incompréhension. Boire, boire. Ne plus céder. Se poser la question à chaque fois. Ne plus accepter. Du vomi dans le nez. Se moucher. Clavicules apparente. Début de côtes. Pourquoi pas le bas ? 18. Je veux du 15.  Couleur des fraisoo ailleurs. Un peu gore.

BTS ? Fac ? Tunes ? Année prochaine planifiée. Semaine scolaire. Week-end détendu. Profit du temps. Réussite totale. Admiration.
Tout mon soûl dans la basse. On va bien voir. Péchu. Le soleil dans le corps. Rayonner. Glisser sur le clavier. Psy d'un soir. Rejetter le système mais y être pris. Savoir que c'est impossible sans se mettre en danger. Vouloir la silhouette. Le sque. Offrez vous des instant de plaisirs. Pour toujours. 

Les Stones à Paris, complet... Zen. Mes cailloux, je les aime. Même les psychopathes. Et toi, tu en es un. Il y en a peu. Ma confiance en eux. Je suis eux, ils sont moi. Nous sommes. Les cailloux, c'est primordial. Primor Dieux. 


"La batterie est un instrument qui fait du bruit"
Charlie Watts (Moissonneur-Batteur des Pierres qui Roulent) 

Dimanche 21 mai 2006 à 14:21

Soucis nutritionnels. Obsession. Fourty-three. To be skin. Skeleton. I have a dream. Stupid. A shorty cut. To go from the front one. Fast. Don't want to be a female diplodocus. Body of Perrier. Bouteille de perrier. Fort, fort. You must be strong. You're strong. Trust. In you, I trust. De la fumée aux yeux. J'aime pas louer les spaghets. J'aime pas qu'elles m'habitent. Rôti de veau saucissonné. Sauce. Pas de fraisoo aujourd'hui. Il faut que ca me fasse deux semaines.

Je ne suis pas un sale gribou. Je suis MIMI ! Mimi gribou ! Comme Noute ! Mimi, mimi gribou tout sale. Sale gribou mimi !

Session maîtrise de soi. Niack-Niack !

Dimanche 21 mai 2006 à 1:13


Quelqu'un, quelquepart. Idolâtre l'altruiste. Ce gaga de la petite Marie. Je parle de toi, car avec ta petite voix. Ma soeur, magnifique concentré de sourire et de beauté. Bleux, Blue eyes. Blond girl. Superbe. Les yeux de géniteur. Samedi 27 mai. Tous contents. Tout le monde l'est. Beautiful sister. Fraternité improvisée.
Je veux avoir des cheveux longs. -Visage Dégagé- Attachés. Je veux, je veux.
Moins de déprimatisation chronique aigüe. Beaucoup de parmonie en tout cas. Je veux être grandiloquente. Qu'on boive mes paroles, qu'on me croit. Qu'on e me prenne pas pour une folle. Qu'on soit d'accord. 600 calories de pain : 240 gr. Dynamique. Trois chocolats chauds pas fumants. 850 calories. Possibilités de roller. Changer de chaussures. Dynamique. Energie à revendre...


[...]
- Elle a vraiment changer, mais j'y serai pas arriver sans toi
- Mouais, je sais pas
- A la base, j'avais attaquer le problème à la base en lui disant que je me foutai de la voir avec 5 kilo en plus, bon ben ct pas par là qu'il fallai entrer ds le probleme, et ça je l'aurai pas piger sans toi
- Je sais pas
[...]


Ca veut dire quoi tout ça ? Peut-être que le fait d'être aussi, de ressembler parfois, ça aide. Même pas l'impression d'avoir été utile, je ne sais pas ce que j'ai fait. Je sais pas. Mais j'ai aidé à comprendre. C'est déjà ça. Mais il sait. En partie, mais il sait. M en rajoute, M veut en parler. "Tu vois, elle ne s'aimait vraiment pas mais elle a fait des efforts. Tu n'as pas avancé, faudra que j'en parle à S." Mais maintenant qu'il sait ... Pas envie que M sache. Je ne veux pas guérir. Je veux maigrir. Encore et encore. Mince, mince jusqu'à la maigreur.
J'aurai un micro. Pour crier aussi. Pour m'exprimer entre deux temps de basse sur deux temps de basse. Je suis déjà dedans. Fou. Commande de la bête le 30. Pour commencer. Pour qu'ils voient. Je veux  être le 17 juin. La voir se rouler à terre et prendre son panard. L'envier. Et je prendrai le mien avec elle un jour. On fera leurs premières parties. Nanas complétement déjantées.
38,5 maximum.

Je me sens bien dans ma tête. Bien. Bizarre sensation. Je veux l'aider. Difficile d'aider quand on se sort difficilement de son passé. Difficile de conseiller quand on n'est pas guérie de ce mal. Car on ne guérit jamais. Amour forcé. Haineuse. Sale et impure à jamais. Souillure fatale. Beurk. Vouloir disparaître. Passé révolu. Tirer ce trait sur ces pages d'encres venimeuses. Du sang. Pacte de sang. Tu seras morte à jamais. Tout est fini. Je suis autre. Plus vraie, plus forte, plus humaine. Plus souriante. Plus fausse surtout et par-dessous tout. Incapable devant tant de mal-être. Pire que moi. Pire que tout. Pire.
Calfeutrée dans mon subconscient. Pas allitée dans mon problème, le retourner dans tous les sens. Consciente mais inconsciente : biuomelie fatale. Potente mais impuissante. Je me hais de ce fléau. Il faut lutter.

A la recherche de la perfection
 

Vendredi 19 mai 2006 à 19:29


Schizophrène avérée. Esprit rationnel, cervelle cartésienne. Scientifiquement logique. Réflexion poussée. Effort sur soi-même. Etre soi-même. Se connaître un tantinet. Réfléchir un peu. Beaucoup. Se faire confiance. Un peu. Réconcialiations immédiates. "Si tu es grosse, les trois quarts des femmes sont obèses" Exagération de la réalite. Je ne suis pas une femme. Je n'en serai jamais une.
Je ne veux plus de cette culotte de cheval. Nain de jardin. Sale Nain de Jardin ! Petit scarabée puant écrabouillable. Gné ! Petite mais costaude. Trop. Trop petite, trop costaude. Complexes linéaires. Complexes et paradoxes. Personnalité contradictoire. Apparences trompreuses. Zéro, zéro complexes croyez-vous ? Assumage total ? Montre et démontré ? Esprit cartésien ! Falsification. Trompe, tu te trompes. Pas totalement. Nuance. Transparence. Comme un livre ouvert, tu déchiffres des hiéroglyphes qui me composent. Dur, dur, le déchiffrage ... Tu ne sais pas tout. Secret des tas, secret du tas. Si tu m'as découverte ici, ne change pas ta vision de moi. Voyeur !!! Indiscrêtion mal placée. Sauve moi de ma persévérance. Tu m'avais dit que tu m'apprendrais à m'aimer. On essaye encore ?

J'aime le chocolat fumant. Chaleureux lactose à la terrasse d'un café.

Oui, je suis une putain de fan. J'aime l'excellence. Je m'identifie. J'aimerai être. Derrière un mur de béton armé se cache un esprit fuyant. Vivant la vie. Profitant malgré le mal-être. Un coeur blessé et fort. Des complexes aussi, plus qu'on peut le croire. Une révocation des certitudes. S'affirmer et assumer. Assumer, difficulté suplémentaire. Etre différent. Punk attitude. Rejet. Enfin, pas tout à fait. Inséré.
Ne pas perturber les cerveaux qui s'agitent à Auchan. Ils prennent leurs rêves pour la réalité. Hilarité générale. Rester calme, ne pas éclater de rire. A chaque instant. Moqueuse ironie. HAHAHAHA !! Quels cons ! Toujours trop compliqué pour eux. Se compliquent la chose. Gestes automatiques de mon côté, réactions systématiques. Sang froid à toute épreuve. Ma patience n'a pas de limite. Disponible et efficace. CDI envisageable. Résiliable. CDD souhaitable. Agrooouu ! Le festival de la bonne humeur ici. Quel stress, connasse, souris ! Bonne humeur, de rigueur ! Prise de temps. SBAM+ parfait.  Résultats au dessus de la moyenne. Yeah !

Smiling faces I can see, but not for me. I sit and watch, as tear goes by...

"Le prix indiqué tient compte de la réduction". Piège à cons. Arnaque facile. Deux paquets de fraisoo. Cacheuse de fraisoo. Un voleur, des valises. Trop dynamique. Je ne suis pas une loque. Une tonne de réduc'. Bonne anticipation. Constipation des vieux. Stress toujours. Veux pas devenir une vieille pomme ridée. Fripée, Plissée, impotente. Tremblante. Ca fait peur, non ? Je ne serai pas comme ca. Je mourrai avant si ce n'est par ma propre volonté.

Signature du CDI cheveux rougis. Trop trop, toujours quand c'est moi.
Pourquoi vous me regardez comme ça ? Versatile. J'aurai dû avoir 20 ans pendant les années 70'...

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast