sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Lundi 14 juillet 2008 à 13:26




45 kilos. En passant devant ces immeubles, je trouvais que j'avais un corps moins moche avec ces miroirs déformants. Taille affinée, cuisses potable, cachée sous la robe de toute façon. Puis ces déformations n'étaient en fait bien que la réalité. Je suis donc bien ? Je me sens bien en tout cas, malgré les chiffres. Et encore, faudrait que je m'en défasse. Sont une galère pour bouffer. De la salive partout dans la bouche quand on parle. Parait que le calvaire dure une semaine à un mois. Hum hum. Le week-end du 9, Gwen, les cailloux, NTD, Seibi et les jumelles. Impossible à tout caser. Fait chier. Déjà que j'ai loupé les deux tourteraux à Fondettes. C'est pas juste. C'est pas juste. Me manquent.

Penser à ne  plus s'apitoyer sur soi et à apprécier le fait d'être logée à titre gracieux, chez sa Môman chérie pour poursuivre des études qu'on aime. Mouais. Faut que je trouve le temps de faire un BTS IG entre les autres diplômes. Histoire de pouvoir être technicienne en informatique aussi. C'est l'avenir. Suis trop à côté, dans ma bulle, à bosser H24. Pour rentrer, je mets 28 minutes pour la première moitié avant le pont et 12 minutes pour après le pont, seconde moitié. No comment, la moitié.

J'ai envie d'éclater. Envie de dire à tout le monde que non la vie est pas belle, que je bosse histoire d'avoir des tunes, que c'est plus qu'hypocrite et que ça me bouffe le moral de répéter lassablement pendant des journées durant des gestes, afin de répondre, avec le sourire, aux demandes de ce système. Et de pouvoir prouver à Mossieur Taylor et son OST mieilleuse qu'il a eu raison, puisqu'une foiis encore, c'est appliqué. Bravo encore, Mr Sarkozy pour ces heures supplémentaires de merde, seconde démonstration de réussite. Bosser 10 heures par jour et puis ne plus avoir de vie. Tout ça pour quoi ? Pour quoi ? Moi j'vais ou l'dire, plus tard, mes gosses feront les études qu'ils veulent et vivront sans souci de quel boulot de merde ils devront faire pour essayer d'effleurer l'espoir de pouvoiur toucher du bout des doigts un de leurs rêves d'orientation. NON, la vie n'est pas belle, j'vois pas mes amis, ils me manquent. Y'a la misère partout, qu'elle soit intellectuelle, sociale ou que sais-je ? Non, c'est pas la joie ici, c'est le gros bordel sur cette Terre et ça donne même pas envie d'avoir des gosses pour leur offrir un monde pareil. Et en plus , s'il se retrouve avec un peu de ma gueule, c'ets fini pour eux. Non, j'en ai marre de me voiler la face, de me dire que je vais mieux donc le monde va mieux. Je vais mieux parce que si ce n'était pas le cas, je culpabiliserai de ne pas répondre à ce putain de luxe dans lequel je vis. Et encore, y'a pire, y'a mieux, comme luxe. J'veux dire, l'école gratuite et obligatoire... Oui, à moins de ne pas vouloir suivre une formation dite normale et pas du tout marginale. Le coût de la culture  ? Mais putain, ouvrons les yeux ! C'est quoi toutes ces conneries ? Et après on s'étonne qu'il y ait des classes sociales ? Le moindre petit livre à 5 euros ! Faut les avoir ! Et bien va à la bibliothèque connasse ! Ouais, c'est ça. C'est quand même dégueulasse. Quand on dit que les hackers sont des pirates, ça me fait bien rire. Des gens qui militent pour le partage universel (et je mets des redondances, oui) de l'information, des moyens. Tous ces soit disant pirates qui créent des logiciels libres pour que chacun y accèdent sansdevoir payer un Windows qui plante à 150 euros pour une version familiale. C'est Tux qui l'a dit - ce cher pingoin : "Goodmorning Mr Gates, I'll be your server today." Je suis heureuse que Mozilla Firefox gagne du terrain sur  IE. Je suis heureuse que la suite d'Open Office se développe et que les logiciels libres comme OpenCanvas ou The>Gims permettent aux apprentis graphistes de pouvoir faire des prouesses sur Illustrator ou Photoshop mais sans devoir payer 700 euros leurs logiciels. Je susi contente que tous ces dits-pirates fassent partager leurs cracks pour qu'on puisse utiliser gratuiitement des logiciels destiné à une minorité fortunée.Et tout comme je déplore tous ces serveurs d'E-mule qui sont dépistés. Mais j'ai la foi en tous ces SP, les Sioupeuw-Pwogreummeuw, qui vont faire que la culture et l'information sur le net seront libres ! Mais, à quand dans la réalité ? A quand ? Ca m'dégoute.

Et je ne parle pas de tous ces fanatiques, ces extrémistes, ces violents, ces délinquants, ces arnaqueurs, et toutes la véritable racaille qui pollue la beauté du monde. Oauis, j'm'emporte mais bon y'a tant de belles valeurs sur cette putain de Terre, et tant de choses magnifiques. On détruit tout, on s'entretue, on s'écartèle les cervelles. Mais putain, rien de plus inhumain que l'homme. La pire des bêtes, c'est bien nous. Et oui, j'me plains alors que j'ai pas de raison. Oui, j'me prostitue pas pour faire marcher le tourisme de mon pays, je ne travaille pas depuis l'âge de 4 ans, je vais à l'école, je peux travailler, j'ai des droits, j'ai droit à l'information (et la désinformation), à la liberté de penser, de m'exprimer, de créer, de manifester, de VOTER. Oui. "Ne pas choisir est un choix", j'crois que c'ets Paul Eluard qui l'a dit. Certes. Mais je constate. Je constate que même à notre échelle, des gens crèvent parce qu'ils n'ont pas les moyens de se soigner, beaucoup n'ont pas de logis, pas de quoi bouffer normalement. Tous ces gens qui sont dépressifs, hypocondriaques, addicted à n'importe quoi, café, anti-dep, calmants, coke, marijeanne. Tous ces gens qui ne sont pas capables de penser par eux-mêmes et qui répètent bêtement tout ce qu'on leur inculque. Tout ce foutoir administratif.  La vie m'indigne, même si j'aime la mienne avec le travail en moins. J'veux me réincarner en fourmi.
Même si le dernier Werber est pourrite et que ce dernier ne répond jamais à ses mails. "Le Papillon des Ètoiles" 7,5 euros. Les mêmes idées que dans la trilogie des Fourmis, des Thanatonautes, "Le père de nos pères", la saga des Dieux et "L'ultime secret". Son nom écrit plus gros que le titre de ses bouquins. J'ai honte. La chute est pourrite. Non plutot: j'ai pas aimé, je suis déçue. Voilà. Point.

Oui, c'est un coup de gueule. Parce que. Voilà c'est tout. Maintenant, on donne le bac et les BTS, on surnote et c'est génial pour tout le monde. 12,25 qui n'en valait que 10 ou 11, et bien, messieurs les correcteurs, je ne félicite ni votre clémence, ni votre laxisme.  Ca c'est fait. Ca devait sortir aussi.
J'aime l'iBook G4 et j'ai fortement peur que CoinCoin soit plus matérialiste qu'il n'y paraisse. Très fortement. Parce que "je veux pouvoir ne pas priver mes enfants comme je l'ai été". Ok. Ils ne seront pas privés, si jamais j'en ai.



Dimanche 13 juillet 2008 à 12:55




Parfois tout me ramène à un passé que je souhaite oublier. Parfois, j'ai du mal à parler et surtout quand langue gonflée. Elle avait 17 ans. Elle arrivait comme un cheveu sur la soupe avec son air insolent et sa nonchalance. Mépris d'une adolescente et certitudes absolues, les vacances n'allaient être de tout repos ni pour la nouvelle recrue, ni pour ses collègues. J'ai parfois du mal avec les Mac, mais je veux bien de, l'iBook G4 de OinOin. Pendant qu'il étaient au concert de Dynamophonic et Mass Hysteria, moi j'écoutais Une somme de détail en marchant dans l'avenue Grandmont.
Jolie en sous-jacence. Supertramp, un TGV, sauf quand on oublie le gadget chez soi. Apprentissage d'Inspecteur Gadget au nopia. Et les Tiersen aussi. Bourdonnement du voyage et retour à l'enfance. Nathalie Sarraute. "Tu notes tes horaires hein  ?"" Pas d'inquiètude à avoir. 15 heures sup à 33 et 4 à 50%. Les zozor s dans les Alpine, le s protéger des aggressions mécaniques. A bas les plieuses ! Sebum estivale ou fausse-couche. Le nopia, défouloir. Miam à tort et à travers. Création deviantartesque version anagrammique. Pour Fanshu.N'ose pas publier un tas de torchons scribouillés, de peur de les offrir sur un plateau au dégoût des utilisateurs égarés sur ma page. Et d'autres virtualités. "Un look à bosser dans la mode. Ou dans la peinture. tu vois dans l'art quoi !" Mouai, si vous l'dîtes. quand j'leur dis que j'écoute des vieilleries et du rock and roll, ils ne me voient plus en petite punkette qui fait pas son âge, qui es une reblle de la life. Ils  me voient comme une étidante en école d'art, sans avenir. Je ne sais pas ce qu'ils pensent et j'm'en fous, parce que je fais bien mon taf. En fait oui, y'a des mâles en rute à l'atelier. CONNARD DE PUTAIN DE DIEU EN CULOTTE COURTE. Obsédé. Alors se contenir et répondre poliment des conneries, histoire de semer le trouble sur ma personnalités. En rigolant pour bien ne pas être cernée. est ce qu'elle est sérieuse ? Je me dis que je dois être over motivée. Pour avoir envie de faire un doctorat.... et puis pour bosser dans cette usine à papier. Comme disait le nabot : "travailler plus pour gagner plus" Seule motivation, Condé et pouvoir la payer, même si c'est en bossant très hypocritement et surtout même si ça donne raison eà ce connard de président et que ça fait fonctionner le système. M'enf ous, je joue l'égoîste, j'ai besoin de cette tune et de ne rien devoir à personne. Tiens et puis esprit d'iunitiatives qui paye, rien à) redire, sauf des compliments sur ce que je fais. Donc je suis contente.M'en faut pas p lus.
BTS OK. Une ligne de plus sur le CV. Pas fière, juste soulagée de ne pas avoir patienter deux ans pour rien. Pas de mention au BTS, assez bien. Cohabitation difficile du fait de cractères lunatique et de mon esprit solitaire. Saoulage matyernel, plus l'habitude. Ses histoire de cul, d'amants et d'amour. Aujourd'hui, je suis une abeille, pendant toutes les vacances. Oreilles qui ne sifflent pas le soir, pas d'acouphène. bourdonnement des macinas la journée, pas le bourdon, prends pas la mouche. Me fais juste piquer par des araignées et autres bébétes malicieuses et belliqueuses.Patience et liberté. Ladybird. BIceps et triceps qui se développent et autres muscles inconnus. Musculation payée par NOblet, c'est chouette aussi le taf parfois. Pouvoir ne pas penser et réfléchir à rien d'autres que ce qu'on aspire.Phrase qui veut rine dire encore, mais j'me comprends et j'avais envie. J'passe ma semaine à galérer, à attendre le week end alors hein que je prenne un peu de liberté. Le boulon débouDes gouts et des couleurs. décalage, comme à côté. Mes pompes et la fatigue corporelle. Swet inopiné, tee-shirt tête de mort corsica. Or. Indépendant.
Curieux momnet et bonne découverte. Apprivoiser l'inconnu, écouter échanger palabres en vrac. Tout, tout. Provocation, moui, coup de fouet avec le ressort. le bordel des sacs des filles. Oublié la lecture du manuscrit. NTD. J'dis ça, mais c'est une bonne boite quand même.



<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | Page suivante >>

Créer un podcast