1676,32. 43 en 33, 21 en 50 et 1 en 100. 37h. 43,5h. 45h. 49h. 59h. Record battu cette semaine. 9 pour août. 7h-12h. 13h-19h. Des fourmillements des les mains, les muscles comme bloqués. Les fourmis qui réveillent la nuit et comme des décharges électriques quand les deux douleurs s'emmèlent. Le canal métacarpien qui se la joue perso et qui me tourne le dos. Il se plaint le vilain. Et moi donc. Il faudrait que je m'étire. Musculation forcée, endoloris. Rechercher la force là où il n'y en a plus. Persévérer et user de la méthode Coué pour oublier le mal. Ouais, le travail, ça fait mal au cul. Aux mains, eux bras, aux chevilles. Et ça fait suer. Ca fait chaud. Pfiou et puis, muscles ou, mais bouffe pour trente. Plus très bien dans les sketba.

Ils se font pas chier. [Certains] portraitistes. Queuh même. A base de photo. Photoschool et photoshop. Progresser, jouer avec les images. Colorisation, effet, styles. Cure cure cure. Sommeil. Dormir. Ma première paye qui fait du bien. Vais peut-être pouvoir mettre un peu de coté. Au cas où. Pour l'achat de matos. Pour voir les cailloux et les potes en Touraine. Pour aler en Suède voir le punk et sa femme. Au nouvel an, ça serait cool, à se les geler tous ensemble. Et aussi pour pouvoir ne plus travailler pendant les vacances ou pour pouvoir faire autre chose. Bosser, c'est ptêt un soin pour moi. Histoire de se sentir vivant et de me rassurer financièrement. Mais les vacances. Un jour seulement je prends. Ca me ferait du bien. Un jour, pas maintenant. Je veux pouvoir répondre à mes caprices. Paire de rock and g'roll ou concert. Ou cadeau. Ou boite de turpein. Ou des bombes pour les nouvelles idées de toiles. Et aussi pour les craquages d'un jour. Enfin,au cas où, si je veux. Pour les teilles pour les chouilles. Pour les anniversaires. Pour les timbres-poste, la carte imagin'R, et les maladresses.

Imprimer mon livre. Héroïne endormie ou les idées qui affluent. Faudra tout noter. Le passé, le pourquoi. Les rechutes. Le premier, père de Lisa. Le pourquoi du journal intime. Le pourquoi de Laurent. Et voir les modalités de retour à la vie des comateux, rééducation et le reste. Voir aussi pour la sécu en cas d'enfant malade ou voir si la possibilité de dépression. Voir aussi comment adopter, et si c'est possible pour une famille monoparentale. Faut que tout tienne la route cette fois-ci. Tout, de A à Z. Et réécrire tout.

Voir aussi pour les cartes postales. Et voir pour des cartes de visites et pour la législation. J'aurais dû prendre le bouquin à Dalbe, sur les toiles et tout. J'attends le chèque de Auchan. Le chèque de caution et le demi-loyer. 400 euros, et je les veux. Je veux qu ce soit du rab, le coup du mois d'août. Et que je puisse être tranquille pour payer mon école. Je ne veux pas de souci d'argent. Je ne veux pas devoir compter. Pas de dette,  pas de remboursement. J'veux voir si ça peut marcher. Toutes ces idées.

J'AURAIS VOULU ÊTRE UN ARTIIIIIIIISTE.


Et c'est l'anniv de Manon today et pour une fois, j'ai envoyé le texto tisuite. J'suis fière de moi, pas remettre à demain ou tal ours ce qu'on peut faire now *___* Ouais, il lui en faut peu, à la conne, pour être contente. Triple gni. Ce soir Hancock au ciné. Va faire du ienb. Et puis même qu'à l'oral, je m'exprime de mieux en mieux. Et ça. CA. Ca c'est une vraie fierté. Et j'suis dégoutée de la clope. Ca verdise. Féminise. Avec OinOin, le pied. Mariage symbolique à l'or blanc ou argent noir. Liés, et ça me touche. Tout est lié. Tout est schrouï. ACDC, y'a pas à dire, ça m'remue les synapses. Et supertramp... J'aime me sentir vivante. Ca vaut bien une mise ne page. Rien que pour ces mots. (Journal d'hirondelle de Nothomb is grou)


J'AIME ME SENTIR VIVANTE.
:)