sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Jeudi 8 janvier 2009 à 10:49




Il neigeait des flocons de sang dans la baignoire de ma tête. Dans combien de foyers, la télé est-elle allumée à 20h30 ? La première de l'année, le quatrième. Alors ça part en travers, comme un chien sur des rails de chocolat. Viennois, il sera pelé vif. Dans la charette des lâches, nous errons. Ne pas. La démotivation. Stagner dans le cube de la facilité. Ca siffle dans mes oreilles, éteignez cet écran ! Il s'appellera Croquis. Comme le Retard, comme le temps qui passe et se perd. Dans les stations, les abandons, les psychédélies, les anomalies et confusions. Ne t'inquiète pas d'Elle, il ne restera que le minimum syndical. A partir de 50 faux-jetons. Tu peux pas gagner au casino avec des mecs pareils. Anguleuse et fragile. A peine prévisible, ce fût choisi. Le pavé tactile en grêve. Souriceau multicolore qui vient en renfort. Et c'est le cloîtrement qui en est la cause. Use and abused.

Illustre petit cafard. Le vieux fou chinois qui rigole et la mère qui hurle, les parois des murs sont minces. Pas comme. Le couple de jeunes vieux. La dépression du cours de l'érable et l'escale de l'esprit, dans un MUR ! Faire du nocif, du moche et du lait. Tu es chèvre, nous sommes des animaux. Alors résister à la pulsion évincée. Chanter. Dans ta tête. Je chante dans ta tête, ne l'entends-tu pas ? C'est son ami imaginaire, fantasme du tout et du rien. A pein imaginable encore. Encore que. Dans ses rêves bleus et rouge carmin, ouvrir les tissus et faire un nounours d'oeil. Tartan, pion. Le jongleur de blouses dans la cogitation. Il fait froid dans ce lit, la solitude m'étrangle. J'aime autant que je déteste. Pas, Turlututu. Tiens, des vestiges de souvenirs, des beaux, idylliques. Comme de la neige sous 40° à l'ombre. 16 septembre, la roue tourne. Des 6. Hinhin. As de Tours. Le décompte des minutes, la valse du temps. Je suis ailleurs.

Chope-les. "Play me hard", he said. HAHAHA.



Mardi 6 janvier 2009 à 7:06



Dérailler dès le matin. Il a crû que le jus d'orange était nécessaire à l'humeur. Le matérialisme du monde me tuera. Soyons tout nu et courons dans la neige. Je déteste ne pas finir ce que je commence, plus que 8 planches, c'était con. Le con, c'est toi, il aurait dit. Il me manque. Et le Smoun aussi. Parfois je me demande. Et puis. Heureusement AlisSuri. So grou du slip. J'ai du mal avec les trucs de la classe, éternels insatisfaits et je deviens terre-à-terre et cartésienne. Le Carpe Diem et la dédramatisation sont marié au je-m'en-foutisme. Prenez la vie du bon côté. Riez, sautez, dansez, chantez. Fiare la part des choses et s'en contenter. Ne se fier qu'à ses rêves et foncer dans le tas (de travail). Et Dieu sait que j'ai des castors on the planche à pain.

J'ai l'impression d'être à ma place, mais dans un zoo. Les gens crapahutent et je regarde en faisant de même. Nous sommes des animaux. Mes phrases sont à double tranchants, mais personne ne remarque. Mon esprit est en constant éclat de rire. Ce n'est pas du foutage de gueule. ILS me manquent. Je n'arrive plus à écrire, trop positive pour cela. C'est badant qu'il faille fumer pour. Et pour dormir. C'est une année de défonce cérébrale, parce que l'art, c'est excitant pour les synapses.

"Les longues conversations finissent toujours par parler de sodomie" Voilà. Les barrières des gens. Ou comment se pourrir la vie éternellement. Je sais pas si mon optimisme va tenir la route encore six mois avec des gens qui se lamentent sans cesse. Gnagnagna. Alors vive mes deux rayons de soleil. Puis Ma. positive et Bat. et Cam. sont plus plus. Alors ça, c'est feune. Une réelle cohésion de groupe pour la rentrée et de la motivation. Moi, c'est Chaise de Jardin, enchantée. Ils ont crû un instant que j'avais de la culture dans ma tête alors que nenni. Un jour, j'aurai la mémoires de Car. et je saurai tout sur tout. Un as de pique au Trivial Pursuit. Je deviens stupide et creuse avec le temps. Totalement inintéressante. Des envies de fumer. Les mots me manquent et la superficialité. Egocentrique. Psychologue des problèmes de coeur.

Je préfère dire des conneries. Jouer la fille que l'excitation des premières embrouilles m'amuse pas. Désolée Rikku, je ne suis pas une bonne amie. Ne pas dire ce que tu veux entendre, mais ce que tu veux entendre, je le sais. J'aimerai dire. L'amour est blasant. J'aime être décousue. Le cynisme, c'est si, nisme ? Une heure pour finir l'exposé sur Pierre Paulin. Que sais-je ? Je suis follement débile. Et j'assume. J'assume tout. Sauf le kebab. Le punk serait fière de moi. Et l'image, je m'en fous. Aimez ou haissez-moi, je ne vis que pour cet intérêt : se remplir la tête. Reboycotcotcotcodek : pas de Mc Do en 2009. Tu aimes les hot-dog ?



Vendredi 2 janvier 2009 à 10:13




En fait, que dalle. Je suis pas grosse. Juste des rondeurs de femmes, le genre de truc qui plait aux mecs : des fesses prononcées (et un cambrements pour bien le montrer xD), et un petit bourrelet sur les hanches (qui va disparaître (d'ici bientôt). Se reprendre, ça veut dire avant tout positiver. Ventre plutôt plat malgré la peau d'orange qui elle sera banni à coup de litre d'eau et de sport régulier et quotidien. Voilà. Rien de dramatique, je ne suis plus vraiment une baleine. C'est juste que la peau d'orange, beurk et ventre plat plus autant mais tout à fait normal. En plus, j'ai des seins, que demander de plus. Merci Pilulle.
Rien de neuf. Bon, ne plus traînasser. Préparer les papiers pour la B. Aller à la bibli avec les papiers et y faire des photocop de PP. RDV à la banque, puis retrouver Clairounette à Vanves, direction Marché Saint-Pierre pour dépenser toutes nos étrennes en tissus pour the fashion project. Exposé travaillé sur Mossieur Pierre Paulin, présentation sur feuilles comprises. Se motiver.
2009. Tout un programme ! Ca sera déjà pas mal si je fais tout ça... 2009 : je suis grande et prends ma vie en main très sérieusement. On a le bonheur qu'on se donne. Et je suis heureuse. Suffit d'y croire. Au moins pour tout ceux qui sont malheureux. Et puis j'ai la santé. Des amis. (Soeur Anne, je t'aime). Un amour de 'ion. Un toit très large. Des études qui me plaisent. Non, pas à me plaindre. Je vous souhaite une bonne année. Sincèrement. Retrouver l'esprit positif, la santé surtout. L'envie d'avancer et la rage de vaincre. La gaieté. Et tout.


Mes résolutions :
- Faire mon travail au fur et à mesure et en avance. Pour la bonne conscience et pour la réglométrie avec moi-même.
- Faire de l'aviron à Tours avec mon 'ion.
- Aller à la salle une heure tous les jours.
- Bien manger. Et des légumes !!
- Ne plus traînasser sur Internet.
(Voir les blogs fétiches et pas plus d'égarements.)
- Sortir : développer ma vie sociale à Paris.
- Appeler mes amis régulièrement, ou leur donner des nouvelles par d'autres moyens.
Leur dire que je les aime.
- Faire deux musées/expo par mois.

- Réaliser mes projets de peintures, dessin. ( Au moins une quinzaine qui flottent dans ma tête)
- Ne pas me couper les cheveux pour avoir devenir Barbie Chevelure de Rêve.
- Ne plus fumer systématiquement un stick serré le soir quand je suis toute seule comme une ado en crise.
- Apprendre à vraiment bien jouer de la guitare.
- Apprendre à gérer ma respiration en chantant et surtout à développer une puissance de voix. (Et faire chier les voisins).
- Mettre des chemises et vouer un culte à Vivienne Westwood.
(ça commence à partir en live et à devenir compltement débile ce que je dis, j'arrête là !)


Mes acquisitions de 2009 :
- un aspirateur                                          (OK. Très bientôt  !)
- une machine à coudre de base            (OK. Très bientôt !)
- une machine à laver
- de l'alginate chromatique
- de la résine Poly-glass ou cristallée
- un sèche-cheveux                                      (OK. Merci VoinVoin)
- Histoire de l'Art par Gombrich.            (Cadeau de Papa, argent à mettre à la banque)
- un escabeau
- deux-trois pantalons neufs                              (Bientôt, ô soldes !)

Mes buts :
- 13 de moyenne générale et les félicitations du CC au 2ème trimestre.
- 14 de moyenne générale et les félicitations du CC au 3ème trimestre.
- Pouvoir payer ma 1ère année de BTS Communication Visuelle à Condé sans prêt, ni aide des parents.
- Trouver un taf pour juin, du 15 au 31.
- Trouver un taf pour cet été
(deux mois de façonnage chez Noblet = 4500 à 60h par semaine)
- Continuer à ranger l'appart. (Ca c'est ok, peux pas bosser dans le bordel.)



Jeudi 1er janvier 2009 à 23:58




Restau avec Voin, Carole et deux de ses collègues/amis : le Bouillon Racine, vieux de plus d'un siècle. Superbe bouillon d'oignons et miam le gratin dauphinois avec son rumsteack. Délice des papilles et tout. Le froid a gelé mes doigts. J'ai pris un tas de photos de Paris de nuit. Je devrais sortir plus souvent. Carole nous a offert un tour dans la grande roue. Vues sur le Louvre, la tour Eiffel, l'arc de triomphe, les champs... La place concorde éclairée par les DEL de monsieur Delanoé et les phares de toutes ces voitures. Un tapis de phares, tapis de fleur. Et la statue du grand palais. Mon nouvel appareil photo me donne du plaisir. Jouer au reporter, Tintin sans la mèche blonde, appareil en main, index à l'affût et tenter de maîtriser les fonctions de l'engin et surtout manuellement.
Et en rentrant, l'estomac qui fait des siennes. Surtout ne pas vomir. D'ailleurs, je ne vomis plus. Non, l'incident d'une pilulle qui visite les canalisations de mes chiottes, ça m'a coûté plus que de simples dégobillades. Ca m'a couté plein de kilos bien stockés. Comme les chiens avec les plis. Pareil. Mon ventre dont j'étais si fière is beurk. Ne focalisons pas. S, je focalise. Depuis une semaine, le bad. Comment je vais pouvoir redevenir normale ? C'est vraiment désagréable. Et la dermato :  le CeluM6 ou la liposucion... Tu crois quoi connasse ? Que j'ai suffisamment de graisse pour me faire aspirer ? J'ai déjà fait aspirer mon utérus pour y faire dégager le locataire, alors tu vas pas non plus déloger mes tissus en un coup de seringues anesthésiante ! Matons par le sport. Dès lundi. Et là, plus de pitié. Il faut que je me remette en condition. Pour l'aviron. Pour Voin. Pour pouvoir ré-enfiler un jogging ou un collant le moment venu. J'ai deux mois. Et trois semaines avan l'anniv de Chachou. En soit, je ne peux perdre que trois kilos. Deja ça.
Il ne faut pas céder à la pression. Ne pas vomir, c'est ok. Ne pas jeûner, même si je sais que j'en suis maintenant incapable. Retourner comme avant, à mes 500 calories quotidiennes maximum. C'est faisable. Avec 1h de sport. Et 3h de taf.
Il faut que je me prenne en main. Dès demain. Et le sport dès lundi. Plus le choix !! Je ne supporte plus mon corps. Je ne supporte plus le fait que je ne fasse que rester chez moi à jouer de la guitare sans rien apprendre ou glander sur le net. Ne pas donner de nouvelles à mes amis qui pourtant m'obnubilent. Et surtout en ce moment. J'ai parfois envie de crever ici et éteindre mon portable et le PC. J'ai parfois envie de me jeter sous un métro. J'ai parfois et souvent envie de me casser un an au Cambodge dans l'asso PURDE. Je crois qu'en ce moment, je pête grave un câble. Je crois qu'en ce moment, mes potes me manquent. Je crois qu'en ce moment, je culpabilise de n'avoir rien foutu dans mon taf. Je crois que je mérite tout ça. Je t'emmerde grognasse de conscience. C'est tout. Je me hais dans ces cas-là. Je me hais.
Bonne année si vous voulez. Et les autres aussi.



<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | Page suivante >>

Créer un podcast