sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Lundi 10 août 2009 à 22:31



Entre le pincement fatal. Et le biscuit. Ma mère. Elle est mesquine, en use et abuse. Jalouse. Remarques provocatrices. Raison et déraison. Abus. Crise. C'est franchement lourd et pesant. Le gros cul d'une grosse mémère. Je ne sais plus et doute. Mais leurs confrontations... Car demain, tout s'arrête. Ma mère regarde Joséphine, ange gardien. Impossible d'assumer. Le ras le bol. Insuffisant. J'irai faire l'extrémiste dans les bougies. Et jouer la tigresse dans son lit à baldaquin. Alors, je reste stoïque, ne comprends pas et va faire le zouave avec ma culotte à deux sous. Stop grignoting. Le façonnage, c'est la vie. C'est la fin des haricots.



Dimanche 9 août 2009 à 23:13



C'est la déchéance biscuitale. Il faut que ce soit ma priorité. Me retenir et comprendre qu'on ne mange qu'aux heures de repas. Je suis déboussolée et il faut que je me reprenne en main. Mes petites chaussures à talon me font une jolie cheville et il faut que j'arrête de m'empiffrer. Sinon j'aimerai être en vacances parce que j'aime beaucoup nos week-end. Même si je préfère le samedi au dimanche. En fait, j'aime pas trop glandouiller, ça me fait culpabiliser. La salle de sport est fermée cette semaine, je vais mourir. Alors j'irai au taf à vélo, ça me fera toujours un peu de cardio. Un petit peu. Mais bon, c'est déjà ça. Et puis je peux toujours vadrouiller et rouler à 8 roues.
Il existe un bon moyen.
Finalement, la petite conne ne m'a pas rendu mon portable. Tant pis. Ca s'appelle décroitre dans mon estime. Mais je vais faire l'hypocrite avec celle qui reste. Pour une semaine. Tant pis pour elle. Jeudi et vendredi, les tensions étaient palpables et pas à moi. HAHAH. Sinon, je suis aggressive et il va falloir que ça change. Que je me fasse au manque de dynamisme. Et que j'apprenne à être patiente et ne pas me prendre la tête. Je suis définitivement une GROSSE CONNE. Mais je l'aime, soyez-en sûrs.
Allez, on reprend tout à zéro. On est déjà demain.



Jeudi 6 août 2009 à 0:47



Ma mère est partie. Heureusement, la charcuterie avec. Et puis recommencer. On m'a volé mon portable au taf. Je les hais ces petites salopes. Et sinon, sinon. Une séance de 3x20' et 350 calories. Plus les 800. Bref, sûrement. Avec les histoires de ce soir. Je suis toujours aussi pitoyable.
Aujourd'hui, j'ai fait des trous. Parait que j'avance pas mal. Et puis Dédé-chef a dit que ça allait. Il ne me sert plus la main. Il ne m'ignore plus. Il se marre avec ses 67 ans. Et ça me fait rire que les deux grognasses nombrilistes se retrouvent à ce rang de feignasses finies. Ca me donne l'air courageux, alors que, que nenni. Laissons-les penser. Alors on a parlé ce matin. Et puis, je me rends compte de ce statut. Des échanges. Une sieste de 20' pour combler chaque midi. Demain, je n'aurai plus que les pommes et les salades. Il ne faut pas craquer. De toute façon, pas de monnaie pour se boire un choc'. Ce que j'aime entre nous, c'est cette complicité, cette franchise et cette certitude que toutes nos conneries ne sont que des mots, des amusements. Piètres pitreries pour passer le temps, mais cette amitié, ça vaut bien un travail de merde.

Le week-end du 10-12 septembre, c'est la fête de l'Huma. Mais c'est aussi une putain d'invitation à Rennes. Je crois que Manu Chao et Deep Purple se dévoileront sans moi. Et le week-end du 5, c'est la pendaison de crémaillère chez les filles. Humhum.  Un mois de septembre bien rempli. Va falloir trouver du temps pour bosser sinon ça va être perdu définitivement. Tchu.

Et puis aussi, des projets pour plus tard. Un visa Vacances-Travail. Australie, Argentine, Corée du Sud, Canada, Nouvelle-Zélande. Qui est tenté pour partir avec moi ? Ou sinon PSE, mission humanitaire au Cambodge pendant un an. Hinhin. Se tâter. Où et quand ? Et toutes les questions subsidiaires trop importantes.


Mardi 4 août 2009 à 23:58



Demain, je me couche tôt. Promis, juré, craché.

Aujourd'hui, je suis allée faire une séance de cardio à la salle. Après 25' de semi-allongé et 168 calories consommées, j'ai voulu tester le tapis de course avant 25 autres minutes de stepper. Programmé pour 25' à 7 kmh. Au bout de 10 minutes de course, j'ai aperçu mon reflet dans un miroir, en face. Alors j'ai eu peur, grosse vache flasque, et machine aussitôt éteinte, j'ai pris mes affaires, et je suis rentrée en vélo. Dégoutée. Invisibles. Sueur. Déception. Regard dans le vent, peut-être faussé. Alors j'ai crisé. Encore. Et paf. Le chien. BV.
Je suis une GROSSE MERDE.

Les dissertations sur la beauté de mon cul, j'commence sérieusement à me torcher avec. Genre, fantasme. Un cul, c'est un cul. Surtout quand il est plein de graisse et de cellulite. Qu'ils aillent se faire foutre. J'en ai marre, de ces putains de connards. Il vous manque des boobs les mectons. Et un peu de matière grise. Ouais parce que c'ets définitivement la loose là-bas. Heureusement, les thunes. Alors bosser dans son coin et passer pour quelqu'un qui réfléchit. 2687 euros pour 5 semaines de boulot et 60h hebdo. Ca paye pas une année, ça... Alors se reconcentrer sur soi.
Sur soi.

La dernière saison de L Word est définitivement pourrite. Je n'ai suivi qu'une seule série de toute ma vie, la lesbos party. Et je suis déçue. Bouah. Pas grave. C'était une bonne troupe de bonnasses quand même.



Mardi 4 août 2009 à 0:23



Tout ce foutu cirque ne sert à rien. Sauf à occuper mon temps. Merde.


<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | Page suivante >>

Créer un podcast