sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Lundi 23 novembre 2009 à 10:22


 

http://sidvicious.cowblog.fr/images/TypominMbycooldesignvn.jpg
Si, voilà. Je sais pas où sont les yeux. Ravie de vous rencontrer. Le sujet sur l'autoportrait en graphisme. Faudrait juste que je m'y mette. Forcément. Fromanger, Monory, Apeloig. Piou. Je pensais à lui, à ce petit monde tranquille qui roule tout doucement. De ces postes stratégiques qui foutent le jetons.  De ces toiles qui s'élargissent, qui se densifient. Puis plus tard, quand tout se clarifie, que le vide se fait. Les vrais, les vraies. Alors pour une fois,wesh.

Profite Chérie, c'est de la couleur. Goulag et soirée d'inté. Vous savez, ce genre de moments que vous kiffez, qui ne servent à rien d 'autres que de se créer des souvenirs, et surtout, de quoi rire. Parce que cette soirée-là encore, c'était vraiment fatal. Cocktails et fatalités, aventures spontanées. Les retrouvailles. Parce qu'il ne faut pas abuser, tous les gens ne sont pas absurdes. Rebellitudes à deux balles, s'auto-rejeter de multitudes de cercles de personnes qui pourraient être très utiles pour élargir ses connaissances. Et pour rigoler un peu. Y'a des gens vraiment marrant à l'école.

Bon, on sait pas encore, avec Bbs, partir au Canada, Toronto ou Québec, Ou les US. Le choix est de quand. Deux ans après le BTS. Ca, c'est une perspective. Avoir hâte. Vieille peau et se faire une place. Vous connaissez la galerie Autonome ? Boulotte. Le retrouver, et surtout LA retrouver. Reste à savoir quand. Bateau sur l'eau. La rivière. Ca bat à tout rompre et tangue. Langue. Alimente les idées. Si, je t'assure. Si on devait y aller à la rame, tu verrais comment ça se passe. Te montrer juste ce qu'il y a derrière l'écran. Image. Oui, Je est ouverte aussi. Les mots en suspension. Nervures nerveuses, et détachement. En attendant, tu assures.
 
 
Accroche l'ancre. Lente encre, et tu deviendras un crocodile avide.

 
 

Dimanche 22 novembre 2009 à 14:37





http://sidvicious.cowblog.fr/images/n1245716884300314247177.jpg



N. qui fait sa pute au crack, maquillage arrangé pour, image de salope rock and roll. Confinée dans son rôle de rebel à deux balles. En plus, ce n'est pas pour cracher sur elle, mais faut qu'elle fasse gaffe au contraste. Quand on se dit photographe, c'est mieux.

Sinon, A. et C. se sont faites repérées et Au. était complètement bourrée. Attendre son père le long des quais, plus d'une demi-heure sous la pluie et me les cailler en lui filant mon manteau, la prenant dans mes bras et lui priant d'arrêter de me remercier. On aurait dit deux déchets. Puis il est arrivé, il était 6h, devant l'Assemblée Nationale. Il a été cool, il m'a ramenée chez moi, faire la conversation pendant qu'elle cuvait sur le siège passager. J'ai pas  du attendre le premier métro.
La péniche n'a pas tant tangué. c'était une première. Puis l'alcool aidant, on s'est sociabilisées. Enfin, je. aussi. Gros trip chez C. Son anniv vendredi risque d'être sensationnel. Surtout que sa soeur est vraiment une K. Il y a de ces week-end qui marquent le coup et qui vous rapprochent. Puis vous savez, même si c'est pas facile pour la mémoire, c'était bien cool. Du genre Maxime, Carole, Vincent, Truc, Bidule et Machin, MANAA 2 et 6. C'est Vincent qu'il faut que j'attrape. Que je le chope à la fin d'un cours. Que je gagne ce foutu pari à la con. Lundi, ce sera bien drôle.
"Mais au fait, c'est quoi ton nom ?" 

Note à tous les amoureux transis. Aujourd'hui, je déserte mon rôle de rassurante des coeurs perdus. Les mecs, c'est des vraies filles. Ils me désespèrent. Après tout, à quoi ça sert de courser une nana qui ne sera jamais à toi ? Faudrait qu'un jour, je lui dise aussi.

J'ai le coeur léger cette semaine.
Je repars sur de nouvelles bases. Encore meilleures.



Mardi 17 novembre 2009 à 12:37




Au fond, je suis dans une belle merde. Un vrai naufrage. Et la goutte d'eau, c'est les amoureux transis. Inconsciemment mielleux, ça m'énerve. Comme V. ou M. Ca commence sérieusement à me donner envie d'être injustement méchante. Alors j'y retourne quand même, parce que sinon je n'aurai jamais fini à temps. De toute façon, je n'aurai jamais fini à temps.



Lundi 16 novembre 2009 à 6:42



Encore une nuit de taf et je pourrai peut-être dormir. 55h debout à bosser dont 10h de cours demain, 2 exposés, une présentation orale et une interro dont je viens d'apprendre l'existence. Je ne sais plus comment je m'appelle et mon paquet de clopes n'aura pas tenu 48h. Si je ne meurs pas cette année sous la tonne de devoirs, c'est que je suis une warrior. Deux projets différents par matiière, oui, c'est suicicdaire. Quand on aime, on ne compte pas. Il parait.
Sinon, si vous voulez savoir : le multivitaminé, ça aide pasà tenir. Demain j'essaye caféine et guarana. Je vous dirais si ça marche. Je suis un cafard ambulant.



Jeudi 12 novembre 2009 à 15:51



Et nous aussi. Donc c'est un peu comme si on avait joué avec Shane. C'était l'aventure du Sid Fest. Le lendemain de quand nous, on avait joué, ils étaient là : le soir de Phoenix A. Le  gratteux avec sa bonne gueule, ses docs et sa tenue toute noirâtre. Sexy boy bien sympa. Tu devrais te recouper les cheveux.  Y'avait les Adranouilles aussi. Le festoche en retard, le micro so dark de DC et aussi, les bières en attendant l'ouverture des portes. HAHA. En fait, c'était pas en 2008, c'était en 2007. Bah oui, forcément. N'empêche qu'on s'est bien marré.



<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast