sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Dimanche 4 avril 2010 à 4:45



Parce que là, tout n'est que commencement. Et que malgré la pression, je suis zen, terriblement zen. Puis rencontrer des gens, c'est tellement funky tu comprends. Même si ça donne un effet Clochette. Petit bout de machin, va.


Jeudi 1er avril 2010 à 4:44



Pour vendredi. 
Edition : les IMP et LPAA à imprimer et maquetter et les CR à faire.
AVA : Dissert sur la liste.
Pub : Impression de visuels après retouches.
EP : Carnet de recherche sur la disparition.

Puis ce WE.
BTS blanc : Book. Déroulé d'oral.
Graphisme : Retoucher l'affiche de Chaumont, faire le CR. Démarche créative en graphisme à faire. CR du CNAC.
EP : CR sur la Commune, Nutation. Final de Nutation.
Pub : CR michoko.
Français : Dissert sur "star".

Des nuits blanches en perspective ? Certes, mais pas d'ennui au programme.
Juste se racheter un paquet de clopes pour tenir ce long WE un tantinet stressant.




Jeudi 1er avril 2010 à 4:25



Toute façon, on impose notre style. On s'investit, on se bouge. Sur la corde raide. Fuck you, j'ai envie de te dire. Les comparaisons inutiles, mais des initiatives. Bouger et tisser. Alors rien n'est inutile. Il en faudrait plus, des gens comme ça.
Avoir un peu de beuh chez soi, ça change la vie. Même si t'as plus de clopes. Psychologique. Juste psychologique. Et la fatigue accumulée avant le BTS blanc. Présentation du book dans 4 jours. Plusieurs finaux à refaire, genre 4 et plein de carnets de recherches, perdus, jetés ou foireux. Faut assurer la démonstration orale. Et l'anglais. Puis le reste. Bosser. Juste parce que la corde est raide. Mais que je suis là, et que je n'ai pas à perdre confiance pour des broutilles. Oui, là. Et pas en retard. J'y prendrais même du plaisir. A y rester après et venir avant. C'est fou. Comme quoi, tu as le don de me faire prendre conscience de choses folles. Je ne t'imposerai aucun choix. Le jemenfoutisme et que rien ne peut me blesser dans cette situation parce que juste ça. UN BUT. Le reste, ce n'est pas illusoire : c'est juste vivre l'instant sans se poser de question. Bouffer sa carpe quotidiennement par des breloques en carton plume noir. C'est cela, oui. La vie et son kiffe astral.



Jeudi 1er avril 2010 à 4:17



Ca donne des spasmes qui lui parcoure le corps. Incontrolable. Encore, encore ? Alors remboursement désiré parce que gros problème de thunes. Mais sévèrement. Si je disais à ma mère que je m'installais avec un Jolicoeur après un mois de relation et une rencontre virtuelle, je pense qu'elle serait contre l'achat d'un appart à deux. Mais en soit, elle fait sa vie. Le but c'est que ça fonctionne, pas que ça soit beau. Juste que  le passage au 3ème plan, ça fait mal au cul aux filles. Du retard juste en édition. Mais on y croit. Et l'essentiel, c'est que ça remplisse l'estomac, pas que ce soit bon. Une nuit de l'enfer. A voir. Quand on veut, on peut. Des délires plein les cours. Et de la motivation. Ouh baby. L'expo de Jan Dibbets au MAM. Déchirage du focus. Tu vas voir mon p'tit JPS, que les studios de créa ne me feront plus défaut. Tu le sens déjà, non ?


 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | Page suivante >>

Créer un podcast