sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Mercredi 12 mai 2010 à 17:19




C'est juste que tu m'en demandes un peu trop. Te rends tu compte que c'est maintenant que j'ai besoin de toi, pas quand tout sera fini. Non, aucun rapport. Les doigts se resserrent, l'étau se contracte. Date final. Dernier délai. Mais mec, regarde tes mails et réponds un peu. Autrefois, j'étais un homme. Le chat et la souris. Je suis en stage le 31, pour 2 ou 3 mois.

Les rêves en sérigraphie peuvent s'envoler plus loin dans le temps, ma mère vient de m'annoncer qu'elle ne paierait pas l'école puisqu'achat d'une maison avec l'homme de son coeur. A juste titre. Peut-être juste qu'elle aurait pu me prévenir avant. Donc je m'en vais de ce pas trouver du travail pour le mois d'août et laisser de côté mes projets de farniente, pour voir comment je pourrai trouver la modique et maudite somme de 3000 euros d'ici septembre/octobre. Ou 3 mois de stage qui me feraient 1200 euros et plus que 1800 euros à "trouver" encore. Ce n'est pas si simple, la vie d'artiste. La question, ce n'est pas comment. Non mais, faut pas non plus rêver. Il me manquera forcément des thunes. Il est clair que je vais devoir emprunter 2000 euros à mon oncle. Game over, try again.



Lundi 10 mai 2010 à 21:54



Sid passe ses soirées à siroter des Windfield rouge en mangeant de l'aquarelle, et faisant l'amour à InDesign, refile à ses camarades en dèche, les stages qui la sollicitent. A part ça, elle a quatre carnets de recherches à faire pour demain 14h et une démarche créa de 4h à caser d'ici là. Mais, connaissant l'oiseau, elle s'en sortira forcément un peu, même si c'est pas haut la main, peau d'lapin, la maîtresse en maillot de bain. Parce qu'elle essaye de faire preuve d'un peu de bonne foi et qu'elle prend goût au travail. Et peut-être que c'est parce qu'elle est dans l'urgence, dos au mur, et les bras écartelés.

A part ça, tout roule, toussant comme un cancéreux, mangeant des nouilles au lieu de semoule. Et bientôt dépensés ces 300 euros dans du matos pour faire de la sérigraphie et un nettoyeur haute pression pour pouvoir nettoyer un futur châssis de soie, ou deux, si on fait des tee-shirt. Avis aux amateurs, si vous voulez tenter un atelier sérigraphie chez oim, y'aura pas grand chose à payer si vous rapportez vos étoffes. Mais bien-sûr, on expérimentera  un peu avant, rien que pour toi Baby. Si ça, c'est pas feune, je veux bien être une baignoire marchant nue sur le soleil. Tiens, comme envie de m'allonger sur le sol comme un yahourt, et dormir un peu plus que d'ordinaire.

Sinon, rassurez-vous, je mange bien, je ne dors pas beaucoup, je marche assez, je bosse pas mal, me brosse les dents régulièrement, avale de la sauce burger comme on gobe de l'insecticide et je me bouge aussi. J'ai des envies, j'avance et malgré tout, je trouve le temps pour des pensées à la con. Sachez que finalement, ne rien faire, ça, bah, je sais pas, j'ai oublié. Mais la vie va, et le reste aussi. Je suis là et mon crayon aussi. On investira le Dune déguisé en zombie, et on ira aux battles graphiques comme des grands enfants que nous sommes. Parce qu'on sent bon, qu'on est fort, et qu'on est délicieux. Et puis surtout, surtout les amis, Yoda est notre ami. Alors ça vaut le coût, rien que pour ça, de lever son coussin sur ton crépis d'argent, et d'affirmer haut et fort au premier chat gris qui passe, que les pierres ont tondu un mammouth. Fallait le dire, aussi, ça.
(Oui, je vais bien, juste un peu vannée.)


Samedi 1er mai 2010 à 14:35


Il suffit juste de laisser faire, ne pas intervenir, voir comment tout se goupille. Se taire et se terrer. S'enterrer. Attendre rien du tout. JE N'ATTENDS RIEN. Je n'attends rien, je n'attends rien. Pour une prochaine fois, laisser planer le mystère sur tout ça. Tu as peur et tu as raison : c'est encore pire que tout. Tu n'imagines pas. En attendant, des discussions qui réconfortent. Des baffes à distribuer aussi. Mais les textos salvateurs. 

 

<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

Créer un podcast