sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Dimanche 13 mars 2011 à 18:30

 

D1 //    7,5
# 400 gr de pain, 2 chocolats chauds. 

D2 //
# Salsa Snack Wrap, 2 fourchettes de pâtes bolognese, 2 chocolats chauds. 

D3 //
# 1 tartine de pain perdu, 1 Salsa Snack Wrap, 4 carrés de chocolat,
# 1 pinte de cider, 70 cal de chips. 

D4 //
# B&E muffin no egg, hot chocolate, 3 carré de chocolat, 3 fourchettes de pâtes bolo.
# 2 paupiettes, purée, 2 chocolats chauds, 2 tranches de pain complet. 

D5 // 
# S&E muffin no egg, hot chocolate, 6 carré de chocolat
# 1 pizza, 3 tranches de pain complet, 3 chocolats chauds

D6 //
# 1 pain au chocolat
# 3  nuggets, pommes de terres au four
# 1 burger sauce piquante, 2 chocolats chauds, 1 jus de mangue. 

D7 //
# 1 Salsa Snack Wrap, 8 carrés de chocolat.
# 1 chocolat viennois, 2 tranches de pain complet.

D8 //
# B&E No Egg Muffin, 2 hot chocolates, 2 carrés de chocolat.
# 4 tranches de pain complet.

D9 //
# B&E No Egg Muffin, 2 hot chocolates, 2 carrés de chocolat.
# 1 tranche de pain complet, 1 pinte de cidre, 1 pinte de bière.

D10 //
# Handmade burger, 2 hot chocolate, 1/2 bosco cheesecake
# 3 tranches de pain complet, 1 pinte de cidre, 1 pinte de bière. 



 

Jeudi 10 mars 2011 à 2:06

 

Le modèle, c'est toi. Marche et boule de nerfs. La folie du noir et blanc. Sur papier ou extrème. Roulez jeunesse, travail, pas d'tri. Transe, danse, carnet. Contracture et fatigue nuit blanchale : les crayons auront ma peau. Tardif encore, rage et incompréhension. Le compteur monte trop vite. 
Autofocus, choisir le boeuf du grillé. Tenir bon pour la forme. Pour le début, c'est évident. Ne pas boire d'alcool. Se sociabiliser est un coût caloréfique. Mais bien vendu. 
Les problèmes inter-Mc gonna be solve. C'est déjà ça. Rien n'est perdu du long de ce jour. Drôle de rencontre, Zeitgest. Voir le jeu. La chandelle. WoW et le carotte gâteau. Rien n'aura changé demain. Si ce n'est pas terrible. Faisabilité. Se reprendre. Aie. Plus un mot, j'ai envie de t'arracher le visage. Est-ce que nous aussi, on part en lambeaux ? Dis moi que non. Quarante-sept, et sept. Devenir un cygne. Un rat, une brin d'herbe sur une plage ensoleillée. Inspiration.


Dimanche 6 mars 2011 à 2:51

 

Ce truc qui m'encombre. Il me faut m'en débarrasser. Le réchéflir me fait faiblir, le regarder me fait pleurer. C'est aussi simple que ça, et tout est centré autour. Mon petit nombril et le temps qui passe. Drastique mise en place, tenir jusqu'au levé du jour. C'est à gerber les prunelles de tes yeux, ce cidre à la strawberry qui suscurre ses bulles avec candeur. Je veux et je serai. Un acrobate. Un lecteur aussi. De cassettes vidéo de préférence.
La compréhension s'affine, je commence à voir le jour.
Mais peut-être est-ce une hallucination.



Jeudi 3 mars 2011 à 15:14

 

C'est le début de tout. Choisir de ne pas faire de choix. Là encore, je prends tout. Je choisis le jeûne, l'euphorie. 500 calories, et on oublie les frites. Tout est permis. "On est jeune, faut en profiter" Alors allons-y parce que ça devient insupportable. C'est pas un ou un, c'est les deux. Tu vois ? Tu piges. Pas de concession là-dessus, pas de concession tout court. A force de faire la bonne poire, tu t'embourbes dans un autre toi. J'en veux plus. Ca te va bien, à toi, de dire ça. Genre, végétarienne, je sais bien ce que ça veut dire. Tourner à l'oeuf et au soja. A que dalle. Tu vas perdre un os Chérie, et dans un sens, je t'envie parce que je suis complètement conne et annihilée par la machine. Finalement, se détruire, c'est la seule satisfaction qu'on peut obtenir simplement. J'admire simplement cette force complètement stupide de se saloper la vie par l'esprit. Le retour, je suis là. 

Plus ça va, moins j'ai envie de retourner en France. Plus Paris me fait gerber d'avance alors qu'ici, c'est tout vu. Quand je reviens en France, malgrè toute la facilité, j'essaierai de migrer. J'ai envie de voyage, de découvertes et de courir le monde. D'Allemagne, de Hollande et d'Espagne. D'Inde, de Cambodge et d'Afrique du Sud. D'Argentine, de Pérou et de Brésil. J'ai envie de voir du pays. J'ai envie d'apprendre, de parler, de communiquer, d'être bloquée, d'avoir des trucs à raconter. J'ai pas envie d'une vie pateuse, carton mâché, à courir le quotidien et me perdre dans un écran. J'ai pas envie de revenir.

Ca roule pas droit dans ma tête en ce moment. La colère grogne, casser tout, détruire. Mais je m'y sens incroyablement bien. J'hésite, je file. J'implose, peut-être que j'attendais seulement ça, comme un canard solitaire. Parce qu'on peut dire ce qu'on veut, je suis un lion, pas une lionne. Après Bristol, je fais mon apprentissage en web design, et je trouve un autre endroit où rêver en paix. Je suis même pas en manque de teushi tellement ça me comble. Tu imagines un peu ?

C'est pas le tout, mais j'ai un déficient de 80 000 calories à mettre en place. Je me laisse jusqu'en juin. Allons marchons ensemble, enfant de cette putain de patrie. Un randonnée pour la journée. Si c'est pas merveilleux. Je lui ai récupéré un autre joujou. Héhé. 

 

<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

Créer un podcast