sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Mardi 17 mars 2009 à 0:06




Anorchidéa, merci de tes mots, mais la détermination, je crois qu'elle est touchée par la crise.
Athéna... Tiens le coup ^^


Ceci est le 300ème article. Il y a 3 ans se vivait en direct a real beautiful virtual love story avec ma putain de jolie pétasse aux cheveux verts. Et nos deux bonhommes. Les temps ont changé. Les regrets sont oubliés, le passé est assumé et l'histoire continue .... Les quatre griboux aux quatre coins de la map monde. Le Smoun, ô grand ami, dans sa Suède enneigée. ChérieGirl dans ses concerts rennois, je l'espère. Loute, dans sa Normandie entre bovins et moteurs de fusée. Et que deviens la truffe ? La truffe devient. Chérie, come on. J'aime tes mots alors putain. Be mine. Après tout, on s'en fout.

Y'a Fred, entraineur compétitif au téléphone. Delphine ? It's a surprise ? Who am I ? Freeeeeeeeed ! Héhé ! Et Didier, ô cher Didier, revenu de et qui gère le club de hand ! Mais voilà de quoi revenir en Touraine. Chateau-Renault ! Ville maudite, mais ces têtes qui te forçaient à aimer la vie sous les encouragements. Voir ces anciens qui nous ont mené aux championnats, malgré les petites pattes. Le moral d'acier. J'ai hâte de refaire du sport. Oui, parce que sans musique, sans sport, à quoi bon la vie ? Peut-être ce qui raccroche à tout ça. Même plus le dessin, j'avais tant de projets de créa... Oubliés et brulés.

Puis discussion avec Alissa. Record non battu, 1h30. Mais Cocotte, distance, ne pas fragiliser votre couple, aussi ambigüe soit-il. C. va, même si personne ne le souhaite. Je le sens à quelques semaines, à quelques mois, ou quelques années. Leurs histoires. Aussi, on ne peut combattre tous les fronts en même temps. C'est la règle. Une fois que tu partitionnes ta vie, forcément, tu n'accordes plus la même teneur à chaque. Les équilibres se font, heureux ou malheureux pourcentages. Puis les vexations pour des conneries. C, ta gueule parfois bordel. C'est fou comment les nanas peuvent foutre la merde sans s'en rendre compte. Alors tout ça mis à plat. Et bien oui. Je ne me mèlerai pas de vous. Assumez ou pas. Moi je suis en dehors de tout ça. Les histoires de filles, ça finit toujours mal, et je n'ai pas besoin de ça. Do you understand ? Je fume de plus en plus. C'est mal. Puis après tout, je ne suis pas là pour faire copain-copine. Les groupes se forment se déforment. Moi j'ai juste l'impression d'être spectatrice, de ne pouvoir interagir, et que ma maladresse fait mouche (Bzzzz) et ma franchise pas mieux. Je suid définitivement violente et injuste. Comme ce monde. Moi ch'suis con. Mais tu sais, c'est incurable alors faisons avec.

J'ai besoin de revoir le punk. Suède, rends le moi ! De refaire des concerts rock and roll comme avec Medecine. Même toute seule. De revoir ces têtes tourangelles qui me rassasient en sourires. De pouvoir boire un monaco ou une kriek, avec le soleil, les bords de Loire, les fumeurs et dealers du coin. Et les : on se rejoint Place Plum' ? Alors ouais. Tout ça, c'est tout ça qui me manque et je ne pensais pas m'attacher autant à ces futilités. Mais je sais désormais que. J'irai loin. A pétaouchnok. C'est en Russie. Vodkaaaaa. Play me hard darling. J'ai une cerveau écervellé. Et j'ai toujours détesté qu'on m'aime. Il faut être aveugle pour apprécier des êtres détestables. Myspace supprimé, suri.sid aussi et facebook bientôt. Je ne serai bientôt plus qu'existante qu'ici sur la toile. Et le mot de passe. Rigole, tant que tu as une bouche. Moi en attendant, je me gausse.



Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sidvicious.cowblog.fr/trackback/2810538

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast