sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Samedi 9 octobre 2010 à 14:46



Les mots du jour, assemblés. Pas de maltraitance, l'esprit ailleurs, concentré. Ne pas suivre le troupeau. Bosser. Se demander où la retrouver, si tout est éphémère, à quoi bon. Rassembler le temps, les détails pour être tranquille. Une simplicité évidente diront certains, dont je ne fais pas partie. La distance qui ronge, les questions qui grondent. Cet instant confus de sociabilité, pourtant si important, il parait. Nager dans le flou, s'égarer dans la jalousie primaire, tu connais ça, toi. Pas évident de suivre intensément dans ces conditions, décalage percutant : je n'appartiens qu'à moi-même, un pied dans chaque monde, perdue dans la masse des interrogations. Décimées l'affirmation et les certitudes, voler vers le doute des lendemains. Pourquoi l'art ? Pour moi ? Pas les bonnes, alors se requinquer en solo, puisque la place n'est pas trouvée dans les folies grégaires. Cette vitre, je la hais. Electron libre prisonnier de lui-même. Tout se sent.
C'est du blasage de haut niveau, ne pas profiter de tels instants. Il faudrait un élément déclencheur, une barrière à briser, un pieu dans l'estomac et courir dans ses bras. Mais lui, il est là. C'est tout, et encore heureux : les oiseaux roucoulent gaiement, dans une atmosphère bon enfant. Retrouvée, éperdument.


 
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sidvicious.cowblog.fr/trackback/3046856

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast