sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Lundi 24 septembre 2007 à 0:42



Juste que je veux y croire. La guérison est impossible, certes mais il faut apprednre à vivre avec ce mal. Quoi faire d'autre ? On est toujours tout seul dans la vie. Je m'entends en l'écoutant. Voudrais parler plus, dire ces choses à taire à tout jamais et aussi me taire à tout jamais. Apprendre à ne rien dire. NE RIEN DIRE.  Le ridicule ne tue pas, certitude absolue, sinon je serai morte. Je SUIS morte. AU moins plein de fois. Tu te rappelles connard ? Oui, il y avait de la rivalité. Forcément.
LA chouchoute, la préférée, le sujet parfait. Pas la méchante Cosette que j'étais, la mauvaise soeur, celle qui fait tout de travers, mais tellement bien que tout le monde l'admire. Oui, petite soeur, tu m'en as voulu. Voulu d'être la première. Voulu d'être parfois défendue. Voulu que ton père me donne un peu d'attention même si celle-ci s'exprimait par la colère, le mépris et la violence. Entre autre, parce que tu ne sauras jamais tout toi non plus. Tu m'en voulais, en voulais à ma réussite. Toi la petite soeur qui remuait trop, qui faisait sa crise d'ado avant l'heure pour tenter d'obtenir un peu d'existence. Moi la jeune fille calme sereine et qui affichait profil bas, intelligence mais modeste. Parce que tu ignores ce qu'ils pensaient de tes capacités, de ta intelligence. Un truc de notre Maman. Un truc que hais ton père, qu'il a toujours détesté en moi. Parce que ton père t'aimait. Qu'il n'a jamais su te le dire et a toujours préféré me montrer sa haine sans te montrer son amour. Il ne sait pas. Trop matérialiste, trop inconscient. J'espère que tu neseras pas la plus touchée, je le suis déjà de trop. L'anorexie, la boulimie, petite soeur, ne tombe jamais dedans.... Si tu n'y es pas déjà...

Il faut s'accrocher à ses rêves, elle s'en sortira, tu t'en sortiras. J'espère qu'il ne te fait pas de mal. Que ses mains répugnantes n'approchent pas ton corps d'enfant. Accroche-toi juste.
Je susi désolée de n'être plus là. Je n'existe plus ici bas. Tu le sais. Mon souvenir est nauséabond, puant. J'étais celle qui foutait la merde. Par sa faute. Pas SA faute putain de merde. TU crois sérieusement que j'ai demandé ça moi ? Mais putain !! Il y a ces moments où je me dis que j'aurais dû te laisser dans cette bulle d'amour que te donnait ton père te notre mère. J'étais l'intrue. C'est quoi mon souci ?

J'essaie, je fais des efforts. Je m'investis, je veux me le prouver. Je ne suis pas rien non ? Non ? Dîtes-moi... Je suis paumée. Je me fixe des objectifs inatteignables. Je veux faire une grande école de communication visuelle, de graphisme. Je veux faire une ENSBA. Je veux, je peux ? Et je me donne les moyens. C'est donc que j'existe ? Je peux vivre moi aussi ? Me laisser une chance d'avancer. D'utiliser mes doigts autrement que pour tout redonner. Je veux pouvoir m'exprimer. Prouver à tous que je suis capable. Je suis capable. Je suis capable ? OUI ! Oui ? Putain, je veux. J'ai peur de moi, de mon avenir et de mes réactions. Je me sens souvent seule. Comme la pièce d'un puzzle qui n'a rien à faire dans cette boîte. La carte d'un jeu qui a été rajouté après la perte d'une autre. Qui suis-je ? Où vais-je ? J'ai du mal. Je saigne de ce passé, ces cicatrices qui me blessent encore. Je rame, je suis inconsciente et peureuse. Non mais je suis tellement ... Autre chose. Je ne suis pas rien. J'ai des qualités (?) Je suis perdu dans mon imaginaire et dans mes rêves. Perdue dans mes pensées et mes interrogations. Dans mes certitudes et dans mes doutes. Je suis méfiante, et risible. Tellement risible. J'ai besoin d'aide. J'affiche sourire et motivations. Tout semble si vrai. J'ai vraiment peur de moi.


J'ai eu grand plaisir à revoir Soeur Anne. Passer un instant avec Roger.
Pas moi-même. Je ne sais plus. J'ai besoin de mes amis. J'ai besoin de tant de choses. Je veux maigrir. Je veux être belle. M'accepter. Me trouver belle ou au moins ne pas me trouver si ... répugnante. J'ai besoin d'aide.
Bouh, je voualis être positive. Je le suis pourtant. Toute cette abnégation devidée sur ce blog. Ca fait du bien en fait. Oui, je suis une personne souriante dans la vie. Si noire en elle-même. Je suis noire et jaune. Je suis petite et transparente. Je suis un pantin, marionnette dont j'ai le contrôle. Jeu de rôle, agent double. Je suis si grande parfois.
Je veux tout donner pour l'art. Pour apprendre, pouvoir et savoir m'exprimer à travers une toile. Réussir l'adéquation entre la penséae et la représentation. JE VEUX, tout simplement, EXISTER... JE PEUX. Je ne suis pas intrue. Je suis moi et c'est ainsi. 3 kilos  maîtreS du monde. xD J'aime dire des conneries, histoire de me sentir plus humaine. Qu'on me pardonne un jour d'être ainsi. Ou pas. Justifications ? Aucune, parce que. Voilà.


Par Anorchidea le Samedi 29 septembre 2007 à 18:04
Putain tes mots résonnent clac dans les tempes
Qu'ajouter de plus; tes questions je les ai ressassées mille fois...Donne toi la chance de pouvoir avancer, d'atteindre tes objectifs, de pouvoir te plaire à toi sans cette putain de destruction que l'on entretient avec cet acharnement morbide
Sid, vas y à fond
Pas de peur parceque rien à perdre
TRace ta route, celle que tu t'aies choisie
Sans hésitation Delph
Ramasse les morceaux de tOi, reconstruis, avance

Pensées fortes
du courage parce qu'il en faut aussi
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sidvicious.cowblog.fr/trackback/2221290

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast