sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Dimanche 7 octobre 2007 à 23:42



 


J'arrive, tout va. J'y suis. Infériorité, énervement. On perd du temps, du temps. Déjà, se retrouver face à soi-même. Ennui profond, comme mise à l'écart. Auto-mise à l'écart par sa propre médiocrité. La jalousie qui parle. Associale et pourtant si intègre. Peut-être que non au fond. Repères perdus, perdue tout simplement.
Dans le "qui suis-je ?".
Plus la motivation. Les cours en suspens, ne plus penser qu'à perdre ce "précieux" temps. Je ne me rends pas compte. Je perds pied. Cette im-pression m'angoisse. Je panique, panique, panique. Me raccroche à l'avenir. Et voyant toutes ces réactions adolescentes, mais putain, réagissez !! Je cache mon jeu avec un peu de mal. Je ne crois plus en grand chose. Mais le vie me fait sourire. Je ne sais pas ce qu'il se passe. De plus en plus lunatique. Mal en dedans, comme rongée. Comme si tout ceux-là s'étaient éloignés. Ne plus se reconnaître, et se accrocher ses espoirs dans l'arrière. J'espère un instant qui ne viendra pas. Et tout en vient à s'obscurcir. Ils sont loin, comme si j'étais partie, mais la vie continue. J'espère juste que. Impressions nauséabondes. Ca pue à l'intérieur de ma tête.
Ne me reconnais plus. Etrangère. Capricieuse dans le rôle de l'enfant. Nul ! Ca te dégoute pas ? Ce petit jeu médiocre. Où oui, faut tendre toutes les perches. Se laisser piéger. Je ne sais pas.
J'ai envie de dire MERDE à chacun. Ouais. Plus la patience. Qu'on me fasse pas chier/ Certes en position de cancre. Mais m'en fous. Plus rien à foutre de ce lycée. Plus rien à foutre de ce putain de BTS. Je l'aurai. Rabourd le soporifique, 2 mots à la minutes et de la motivation bien dissimulée. Des incompétents comme Bolyos ou Brillant. C'est fou. Fou. Puis, à croire qu'ils s'en foutent. Ils veulent juste du chiffre. D'affaires, de réussite. Bande de connards. Que des chiffres sur du papier machine.
Colère contenue, rage. J'ai cherché et cherche encore. Les réponses ne viennent. Ca se voit pas sur ma gueule. Certes. Etre celle que. Les ai observés. Je n'y arrive pas. A côté, en vrac. Je ne sais pas si déjà, la tension. Je ne sais plus comment. Je sais plus rien et j'en ai marre. Putain... Cette frousse dans le dos, la pression qui monte. Mais finir, finir ! A croire que ce monde est bien loin du mien. Et se prendre en main. Je rêve. Cauchemard. J'en peux plus. Est-ce illusions ? Lié ? Cherche pas plus loin, s'en fout ? Besoin de parler. Coquillage. Je voudrais sortir de là. Juste dessiner. Ouvrir la porte pour s'exprimer. Vous verrez. Crêve. Crevée.

She hangs her head and cries in my shirt,
She must be hurt very badly,
Tell me what's making you sadly.
Open your door, don't hide in the dark,
You're lost in the dark,
You can trust me,
'Cause you know that's how it must be...

J'arrive pas à être suffisamment fun, ouais. J'arrive pas à partir. J'arrive à rien et j'veux tout balancer. J'm'en branle du BTS, de Kaedrinn, et de tous les autres gens. Ou pas. J'en branle quand même, parce que ça me fout les boules. J'veux plus faire semblant de tout. Parce que personne veut croire que j'en ai rien à battre. Mais voyons. AHAHA, Si j'avais les tunes, je serai déjà à Rennes. Ouais. On s'en fout me dira t'on. Monologue à la con. FUCK... Je dois rien ou l'inverse. Même pas de point d'interrogation, j'ai ma réponse finalement. Faut faire semblant. Sourire à la con sur ta sale gueule : ça va tranquille. Oui.
Je hais ces putains de personnalités. Je hais mes extrèmes, ce truc là.
Tu te la fermes, petit hobbit joufflu ?
Ouais, j'arrête, ça va mal se mettre.

Ca fait du bien de dire tout ça. Sans rancune. J'dis et fais ce que je veux, exutoire.
Sad Moon. J'aime la vie.


Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sidvicious.cowblog.fr/trackback/2246017

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast