sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Mercredi 22 août 2007 à 21:42


Rêve et permets toi le. Dessiner. AGAIN. La mode à la miam miam. L'appareil photo, ca fait renaître des envies. Comme ces connards d'impôts. P'tain mais j'ai rien demandé moi. Pas 'rave, pas 'rave, PAS 'RAVE. Difficile de s'en convaincre. Ils le disaient dans c't'horoscope de mes deux. 600 euros à payer, d'on ne sait où avec de l'argent virtuel. En tout cas, à payer même si on peut pas et que c'est pas justifié. 750 pour Sta Marg, la vie, la argh. 600 pour les Impôts de chambre. 365 pour le loyer. En soi donc impossible à moins que de faire un jeûne suffisamment conséquent. Un jeune de quelques mois. HAHA. Rions, tant que c'est encore gratuit. Donc avec 1600 euros avec la pension, on peut payer les deux premiers certainement mais le troisième, ca va être difficile. Faudrait demander à la CAF s'ils ont besoin de grabuge. A ste marg la vie la argh, s'ils peuvent attendre. Et pour la boufffe, on se limitera à nous du canard et finir les placards en bouffant des pâtes ou pas, ou pas.
Vais foutre la merde chez Les Feux de l'Amour. Toilokdo. slayer. Se créer un personnage et e faire se montrer. Séduire. Séduire par les mots. Puis aussi finir pour y foutre définitivement la chohut.
Niark.
Déteste ce caractère à la con qui décide de tout plomber quand l'ambiance ets a beau fixe. Et s'en prendre à la seule personne capable d'aimer un ouistiti. C'est un peu facile de s'en prendre à un innocent, connasse.
Rien à dire, un peu dégouttée. Mais des rêves, DES RÊVES... AHAHAH, trop cool, tip top moumoute ! J'AIME.

Lundi 13 août 2007 à 19:13



Moi je rigolo, quel dingorigoloterie, j'te dis. Ecouter trop attentivement et se garder tout sa rage. Mais ca fait mal putain. J'aurai aimé et j'aimerai pouvoir hurler. Hurler et dire toutes ces méchancetés, ici hors contexte :
"[...]"
Et puis merde, ca me regarde, j'ai même pas envie de dire. A quel point je voudrais être méchante et pas une bonne poire, un truc qui se fait avoir. J'aimerai dire : "tu te tires et on en reparle plus" *Mias je me fais pas avoir hein ? J'aurai pas à regretter non ?*
Mais non. Moi chui con moi, et ouais, moi ch'suis con. Ouais, un p'tit peu trop sado maso pour arrêter de le voir, un peu trop accro. Et ptêt malheureusement parce qu'il recommencera forcément. Ou pas. OU PAS ! OK ? AHHHHHHHHHHHHHHH. J'ai envie de hurler. Le voir m'apaise et m'enlève tous ces mots haineux que je devrais peut-être dire. C'est ça, basse.
Et ya ces embrouilles avec ce putain de corps que je me trimballe. Des vomissements à la bile tous les jours. Même quand je bouffe pas. Fait chier. Et maintenant du sang dans les urines. HA. Genre, c'est pas drôle. Non, c'est pas que je t'aime pas que j'en ai rien à foutre de crever. C'est juste purement égoïste. Genre, c'est cool si t'es là, mais si je crêve, ca me fera que dalle que tu sois seul parce que je sentirai plus rien. Et dans ta tête de minable conne jalouse et possessive : "et tu pourras t'en trouver d'autres à baiser sans culpabilité". Oui, je pense méchant. Je me tais parce que je pense gentil aussi. Mais au fond de moi, ça rame. Tu réponds oui à : "ça va ?" et on te dit que tu mens. Et bah ouais, j'ai pas envie de dire que ca va pas parce que, de toute facon, bande de cons, vous vous en foutez.
J'assume ce putain de choix, cette putain de rage que je tais, et cette putain de vie.
"Tu es en coupure mardi ?"Oui, la question fait peur. Comme envie de répondre : "ouaip, tu pourras la revoir ta copine" Mais ça fait mal d'être parano. Et ça lui ferait mal aussi. J'entends déjà les "il le mérite" à la pelle. Et ouais. Je suis d'accord. Mais pas du tout aussi. Je sais bien ce putain de ressenti à  la con de l'infidélité. Miséricorde. Misère, y corde. Ouais, je me la joue à Yahan et j'emmerde tout le monde.
Mon humeur est constante, la lune est partie, même si dans ma tête, je me laisse encore de l'espace. Oui, j'avoue que l'alcool rend con et que j'ai surement été engageante. Comme d'hab : ouiiiinnnn, c'était bien avant. Tu te souviens ?
Désolée Fat, mais t'es un connard infidèle *[...]* et le passé appartient au passé. Range tes rêves et tes désolés à la con, moi j'en veux pas, et j'en ai jamais voulu. On est vraiment con quand on est amoureux. Trop aveugle. *Comme là* J'avoue que pour me suivre, faut du courage. J'espère juste qu'il mesure. Qu'ilS mesureNT. Remarque les vrais potes tu les vois : Chachou No'm Aude Kiki et LOUTE. Putain de Gribou. En tout cas je suis à 44. Deux en une semaine, c'est peu, mais c'est mieux que rien.
Keeping smile. Ouais, m^me si c'tes pour sauver l'apparence et le "je m'en foutage d'être humiliée" Genre... L'apparence suit alors tout ets bon. Juste dansla tête que ca va pas et l'organisme qui se fout de tout.
Finalement calme; sereine et parano. Mais bon hein, over-aimante, c'est tout ce qu'il faut *T'as d'la chance ouais...* J'y crois ? J'y crois. J'y crois... Mouais, allons y sur les doigts de pieds. J'aime. LAM. Continuons. THOMANN RULES !

Vendredi 10 août 2007 à 21:50



Voilà. J'ai plaqué Loute, mec qui faisiat des efforts monstres pour me garder, mec qui m'aimait mlagré notre quotidien parfois macabre. Et un mec qui se fout de ma gueule, qui me mythonne, qui me trompe. Et je dois dire quoi ? C'est dans ta nature de 'ion peut-être ? C'est normal d'être attiré et de coucher comme ca avec une meuf. De me MENTIR !
"Euh j'pense à un truc la t'as récup la di et les câbles de doudou ? Moi j'y ai pas touché...Bonne nuit ma chérie la meilleur des chérie trop géniale j'veux passer toute ma vie avec toi et ne veux pas qu'on soit libertin je n'ai d'yeux que pour toi je t'aime à la folie  ne te fais un milliard de bisous douce nuit petite fée"
Laissez moi me gausser pitoyablement. Et bien tranquillement. Genre. Dis, est-ce que, encore une fois, je sers de corps à un connard ? Ou c'est une méprise et tu peux pas faire autrement dans ta vie que de tromper ta nana par amour du sexe ? C'est du foutage de gueule, et ces mythos dès le : "c'ets comme ma grande soeur" ... Et mon cul ? La puce à l'oreille dès le début. Nan, là je suis déçue. Très déçue. Je fais quoi, je pense quoi, je dis quoi ? J'ai comme envie d'être violente, de me péter les doigts surles murs de gueuler, gueuler gueuler et me défoncer la gueule. Ptête que c'est de ma faute. Ce genre de truc ca se sent et c'était pas la première fois, me dis pas le contraire. Ou sinon, te croirais pas. Le crois paaaaaaaaaaaaaaaaaas. Dîtes, là j'ai vraiment une raison ou faut attendre encore ?
Et oui, je suis bien conne, en effet.

Je susi énervée. Elle lui manque... Elle lui manque. Que devrais-je dire ? Va la rejoindre, elle est toute à toi ? C'est ça que tu veux entendre ?  C'est ça que tu veux entendre ? C'est ça que tu veux entendre ?  C'est ça que tu veux entendre ? C'est ça que tu veux entendre ?  C'est ça que tu veux entendre ? C'est ça que tu veux entendre ?  C'est ça que tu veux entendre ? C'est ça que tu veux entendre ?  C'est ça que tu veux entendre ? Je me maudis. Faut pas pleurer, faut pas pleurer. M'a prise pour une conne. M'a prise pour une conne. M'a prise pour une conne. LUI ? TOI ? NON ? Mais ? Putain Coin ? Coin ?
J'ai l'impression d'avoir le coeur dans le cerveau et il bat a plus de 120 pulsations par minutes. Se la joue à un casseur de string. Quoi t'as la haine ? LA N. Oui j'ai la haine.
Bon, mise au point dès ce soir, je vais attendre quitte à être claquée demain. Et fumer. Beuh de Hollande me voici. Ca m'évitera des violences inutiles ... Dans ta gueule.


Mercredi 8 août 2007 à 0:09



Avouons.
Jouer, jouer et jouer. Sur les mots, les notes, les idées et les nerfs. Jouer. Jouer du regards, des souvenirs et des futurs plans. Se balader le coeur ouvert à l'inconnu. Faire des concours de merde avec des potes. Aller à des concerts, se prendre des murges, être défoncée, délirer sur des conneries, se moquer de soi et des autres. Des autres. Dérider le pessimisme des situations quand rien ne va plus, ironiser la bétise humaines. Sasseoir à l'ombre d'un arbre avec un paquet de bonbons, aller à la piscine et faire des plongeons et des plats. jouer au loup avec Xavier et crier quand il me rattrape.
Il y a tant de choses amusantes.
Entamer une conversation avec les gens de la table d'a coté au bar, ou avec le/a serveur/se. Aller à une expo plus ou moins bonne. Se retrouver dans une situation de merde à cause d'un détail de merde. Parler anglais comme une vache espagnol et leur dire fièrement que mon anglais est "terrible" (Better than my french !) Faire rire ma petite soeur et avoir 3 ans. Ca c'est drole. Jouer aux cartes en écoutant de la zic, se foutre de la gueule d'une série bidon et user des lames en rigolant trop fort. Rencontrer des MSNiens, en se disat que leur voix est différente de celle que l'on ldeur imaginait. Voir Les Voleurs de Swing. Et les amis. D'une marquise à un gribou, d'une riot à une Robert. D'un caillou à un caféterrien. D'un squatteur à un musicos. Qu'importe, j'aime les gens,autant que je peux détester d'autres aspects de la vie.
Bon, liste pas vraiment très complète.

Voilà, taisons ces voix. J'aurai juste aimer savoir. Parce que ca contnuera pas comme ça.  Bastos m'a laissé un peu de beuh de Hollande. Juste de quoi. J'y pensais. Mon testament, si un jour je crêve. Revu le Gribougnoute et le Gribouponke. Le trio à Saumur. Et là, ca cartonne. Parce que ca fait du bien ce trio et que c'est un trio de fou, a l'aise comme avec Gwen. Pas de qoi se taire, toujours à mater parler, remarquer, déconner. Je me demandais si ca manquait pas. Je crois que si. Les réunions mensuelles devraient être moins espacées. J'entends déjà Chachou : fait le timide ? Tu veux que je réponde quoi ? : "Pourquoi bois tu ?
Pour oublier ?
Pour oublier quoi ?
Qu'jai honte ?
Honte de quoi ?
Honte de boire...
Quand le mystère est trop impressionnant, on n'ose pas désobéir. "
Merci Little Prince. Donc ce sera murge. Histoire de pro-fi-ter. Non, mais. Pas envie de passer ma vie à galérer et m'inventer une vie que je désire. Je ferai ce qu eje peux, masi je le ferai. M'en branle. Ils verront. 46 dimanche. On rêve ou c'est interdit ? Les répétitions m'épuisent, ces mots, ces mots, ces mots. Toujours le même quotidien. L'année prochaine, Bike Road Trip around East Europ. Yeap. On en rigolera. Motiver les deux autre gribous et leurs moitiés et partir. Comme avant, sur les routes de nos improvisations. Nostalgie, antalgie ? Hahaha. Ca fait du bien d'y repenser en fait. Et de voir qu'on est les mêmes, au fond, et qu'ensemble, ensemble. Les mots n'ont pas de poids. Nous. On s'y tient. Come back. COME BACK !! HAHAHA, j'ai vraiment peur du futur. Et tellement peur de ce que je pense, ces vieilles décisions. On s'en sortira a t'on dit... Mouais, je reste perplexe... Sceptique.
Que je n'aime pas remettre en question ces choses si simples. Rebrouer la Terre pour le plaisir de se torturer les neurones. C'est bien con, me dirait vous. Jeudi, aération : Paris, maitre Zen/Olivier, et Ben de Brassart. Haha, rencontrage et allage à l'expo rock. Héhéh, j'aime Paris.  Et ! Et surtout... J'ai besoin de voir du monde. Et les gens que j'aime d'abord. Cités plus haut... D'une marquise à un gribou, d'une riot à une Robert. D'un caillou à un caféterrien. D'un squatteur à un musicos.
Gniiii, soufflons...
Gerbe-ligne et A. A deux balles, Yahan.

Vendredi 3 août 2007 à 23:48



Pas d'autres solutions. Pas d'autre solution. Revenir à la bonne idée. C'est le seul moyen. Accepter, s'accepter. Et n'attendre rien de chacun. Rien du tout, que dalle. Même pas quelques mots. Là, faudrait que je lui reparle. Juste histoire que je lui dise à que je comprends, avec pas mal de retard, ce reproche. Vidéo éffacée sur tout support, mais marquée à vie. Il suffisait juste d'avoir le modèle réduit et pouf paf pif. Faut que mon scoot re-fonctionne, démarre bien. M'en fous que ce soit un cercueil ambulant.
Bon, ça ne me donne aucune réponse. Arrête de te poser des questions ! Gniiiiiiii. Rha, si vraiment. J'vais consacrer mes vacances à gagner des tunes et racheter de quoi. J'ai compris cette chose ce soir. Que c'est ainsi qu'il faut qu'[...]. Enfin, j'arriverai à parler un jour. Je redeviens aussi taciturne que cet hiver. Colère, impatiente, mimi, pas mimi, patience, pas mimi, mimi, impatience. C'est rigolo, ou la chaire est cramée c'est encore marron. J'avais comme envie de voir Gwen. Parler des heures pour ne rien dire et repartir le coeur léger. Je cherche juste un moyen. On va dire 700.
Déjà, balayer internet de son utilisation quotidienne, outre le crachas et rejet de mauvaises pensées. Ca met de bonne humeur d'écrire des conneries pareilles. So dark. Caricature de soi-même, et j'assume pleinement. M'en fous. Déja folle de partout, parce que expression. Bon. Parois, j'préfèrerai être lesb. Pas histoire de leur donner raison, juste histoire de tout lacher. Oh elle n'a as supporté l'insecticide. 1980, 2004, 2007. Renaissance. I miss him so much. Hate me. VMM. Comme en primaire.
Ca fait tellement bizarre.
Au moins, dégagée. 180 gr de pain et 200 cal des autres. Remarque intelligente de la part de ma cervelle. Celle qui impose le respect. Il n'y a qu'en cas de crise de nerf. Et puis. Je déteste tant de choses. J'voudrais tant être haïe. J'veux qu'on baise sur ma tombe. Fumons, tant qu'il est possible. Soulageons. Soignons le mal par le mal. HAHAHA, souvenirs, souvenirs
Même si c'est pas drôle. Hihi. Le coup du turlapin. Gniark gniark. Bouerk. J'attends juste. Même plus. Même plus. Même plus. Dimanche.

Question à 100 000 euros : comment se fait-il qu'en [...], j'ai parfois [...] ? Cherchons lataupe et taupy n' en bourg. Ca me sidère !

<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

Créer un podcast