sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Mardi 30 mai 2006 à 11:54


Me faire du bien toute seule sur toi ? Tu as fumé... Oui. Ce n'est pas une barrière psychologique, elle, je l'ai éventrée bien avant. Non, je ne pense qu'à moi, tu te trompes là-dessus. Egoïste, sauf sexuellement, certes. Tout n'est pas perdu. Baiser tout seul à deux... Mais eh ! Hallucinant. C'est comme ça qu'on casse une barrière ? Vraiment ? Ca ne marche pas. Ne pas désirer de plaisir. Rester sobre. Le plaisir d'en donner. 
Pour moi ? Non, pas de profit pour me faire du bien, juste avec ton corps, t'utiliser comme un simple objet ! Non ! Je n'envisage pas le non-partage, l'orgasme désunifié.Autant légaliser le viol. Devenir des bêtes à deux. Pour nous deux. Composer l'union. Ne pas rester égoïstement chacun de notre côté, à penser à son propre plaisir. Ou je n'ai pas tout compris. Je ne dois pas tout comprendre, oui. 
"Fais toi du bien"  [...] Interrogations. Est-ce que je Veux Me faire du bien moi-même ? Impossible, désolée. Mais essayons. Un jour.
Fumer le reste de pet pour mieux y réfléchir après. Cogitation. Nuit plus facile. Toux grasse.

Puis encore l'abus malgré les encouragements. Je ne tiens pas mes engagements. Mais j'ai eu paye. Très bonne. Mieux que je ne le pensais. Près du double.  Donner la feuille aux impôts avant que le centre ne ferme. Commander la basse, même si la couleur ne te plait pas Chéri. Moche, mais j'espère qu'elle te plaira en vrai... On verra ça, et vraiment au pire, je m'en contenterai. Si le son est à la hauteur, hein ? Puis aller voir l'agence pour organiser des visites. Ne pas se faire sucrer la caution. Puis aller voir les chefs, sortir la carte de la franchise avec celles des performances. Rester douce, mais convaincante. Non, souriante, ça va leur suffire. A me prendre pour une conne.
Piscine... Obligé. A me muscler un peu.

Il joue de la gratte. Ca donne envie...  
J'y crois. But fixé à 37 toujours. Encore quatre. Wesh ma Cocotte, tu Peux le faire. Aller se soulager le mental. Oups. Again. Again and Again. 

Tu me pardonnes ? 

Mardi 30 mai 2006 à 0:24


Pas de paye. Pas de réponse. Pas fixée. Bordel intérieur. Au lycée, clarifier les choses.
Je me sens poreuse.

Abus total.
N'importe quoi. Comme si c'était nécessaire. Horrible. Affreuse.
Retour à la normale. Attendre. Se balancer. S'en balancer.
Je suis un Warrior vertgeturé. Mais un warrior quand même ! Même morveuse. Niak !

Il est malheureux avec moi. Il n'y a pas d'autre solution. Je l'insupporte. Il en a marre de ma passivité. Il me sent indifférente. Si un petit trip psychédélique arrangerait la sauce... Je n'y crois pas. Pourquoi es-tu aussi secret ? Huître. Dans une coquillle. Non, je n'ai jamais aimé manger le soir. Ni le matin. Manger tout court. Gourmandise certaine. Juste pour te faire plaisir, je le reconnais, et tout revendre gratos à un chiotte qui demande pas grand-chose. Mais c'est une question de choix. Je ne supporte pas. Non, je hais toute cette horreur qui détruit. Aussi, penser qu'être forte n'est pas compatible... Décevant. J'ai du recul, voyez-vous. J'agis comme je le souhaite et pour l'instant, le danger est loin. Mais le jeûne est plus bénéfique que le rejet. Je me permets donc un caprice. Pour un but fixé. Pas haut. Comment croire que nous ne sommes pas fortes ? En un peu plus de six mois, je suis devenu plus battante que je ne l'ai jamais été. Combattre les obstacles. Avec haine et rage. Je suis une certitude relative.
Tout est relatif. Moi aussi j'aime...

Mais j'en ai encore pour cinq, cinq au total. Cinq petits bouts de cuissard. Cinq. Prête pour le 17, enfin, j'espère...

Lundi 29 mai 2006 à 11:03


Craque. Mimi, elle. Belle. Frimousse. Souris libérée. Sourires libérés. Epi. Blonde. Bleuet. A la messe ? Mouais. Trop jeune. Se balader. Mal à la gorge. Anniversaire Maman, fête des mères. Pas oublié.
Milkchocolate. Sobre. Comme un corbeau. Colorée. Normale que je hais. Sauf Doc. Rentrer dans le moule, masquée.  [Différence de 0,5 avec la maison.] Douleur exquise. Le vide m'excite autant qu'il m'effraie. Pleine d'eau. Océan. Vieux dossiers ressortis. 5 ans et demi d'âge. Yeux bridés. Mimi, solitaire, exigeante, capricieuse. Aimais pas. Cachais.
Je ne parle que de moi. Egoïste, egocentrique, nombriliste. Moi, moi, moi. Ego, ego ego.

Jusqu'au 17. Carnage. J'aime les poires.
Crapottons, crapottons, temps qu'on n'écrase pas de crapaud.

Lundi 29 mai 2006 à 10:54


With so much chocolate, you don't need love.
Je m'enfuis de ce monde, la mort est la seule solution à mon insignification profonde.

Da Vinci Code. Pas mal. Prise en compte de la fiction et que c'est tiré du livre. Générique pas lu entièrement, taraudée.
Quartier libre, toute sa confiance. Je suis une grande après tout. Atteindre un but fixé. Pas comme aujourd'hui. Pas comme au café et en redonner gratos, comme ça. Suffisamment pour oublier un moment, parce qu'une autre te le rappelera. Malaise supprimé un instant.
Laxa. Je me rends compte de beaucoup de choses. Le dégoût fait exister. J'aime. Je m'en félicite.

Réflexions du soir :
- Une image vaut mieux que tout long discours. Je me fous de mon image. Je suis ce que je suis. Alors pourquoi ? Pour moi ?
- Noir est le prix de l'homme. No comment.
- Lapinou Papa. Inspiration certaine.

Samedi 27 mai 2006 à 9:18


Week-end d'excès en perspective.
Avoir la rage.
Tenir encore et toujours.
Voir la différence au matin.
M-4.

Profiter de ceux qu'on aime. Les chérir jusqu'à l'enfer.
(Et partir bosser avec le sourire parce qu'on est privilégié d'avoir un week-end qui s'annonce bien)

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast