sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Mercredi 8 août 2007 à 0:09



Avouons.
Jouer, jouer et jouer. Sur les mots, les notes, les idées et les nerfs. Jouer. Jouer du regards, des souvenirs et des futurs plans. Se balader le coeur ouvert à l'inconnu. Faire des concours de merde avec des potes. Aller à des concerts, se prendre des murges, être défoncée, délirer sur des conneries, se moquer de soi et des autres. Des autres. Dérider le pessimisme des situations quand rien ne va plus, ironiser la bétise humaines. Sasseoir à l'ombre d'un arbre avec un paquet de bonbons, aller à la piscine et faire des plongeons et des plats. jouer au loup avec Xavier et crier quand il me rattrape.
Il y a tant de choses amusantes.
Entamer une conversation avec les gens de la table d'a coté au bar, ou avec le/a serveur/se. Aller à une expo plus ou moins bonne. Se retrouver dans une situation de merde à cause d'un détail de merde. Parler anglais comme une vache espagnol et leur dire fièrement que mon anglais est "terrible" (Better than my french !) Faire rire ma petite soeur et avoir 3 ans. Ca c'est drole. Jouer aux cartes en écoutant de la zic, se foutre de la gueule d'une série bidon et user des lames en rigolant trop fort. Rencontrer des MSNiens, en se disat que leur voix est différente de celle que l'on ldeur imaginait. Voir Les Voleurs de Swing. Et les amis. D'une marquise à un gribou, d'une riot à une Robert. D'un caillou à un caféterrien. D'un squatteur à un musicos. Qu'importe, j'aime les gens,autant que je peux détester d'autres aspects de la vie.
Bon, liste pas vraiment très complète.

Voilà, taisons ces voix. J'aurai juste aimer savoir. Parce que ca contnuera pas comme ça.  Bastos m'a laissé un peu de beuh de Hollande. Juste de quoi. J'y pensais. Mon testament, si un jour je crêve. Revu le Gribougnoute et le Gribouponke. Le trio à Saumur. Et là, ca cartonne. Parce que ca fait du bien ce trio et que c'est un trio de fou, a l'aise comme avec Gwen. Pas de qoi se taire, toujours à mater parler, remarquer, déconner. Je me demandais si ca manquait pas. Je crois que si. Les réunions mensuelles devraient être moins espacées. J'entends déjà Chachou : fait le timide ? Tu veux que je réponde quoi ? : "Pourquoi bois tu ?
Pour oublier ?
Pour oublier quoi ?
Qu'jai honte ?
Honte de quoi ?
Honte de boire...
Quand le mystère est trop impressionnant, on n'ose pas désobéir. "
Merci Little Prince. Donc ce sera murge. Histoire de pro-fi-ter. Non, mais. Pas envie de passer ma vie à galérer et m'inventer une vie que je désire. Je ferai ce qu eje peux, masi je le ferai. M'en branle. Ils verront. 46 dimanche. On rêve ou c'est interdit ? Les répétitions m'épuisent, ces mots, ces mots, ces mots. Toujours le même quotidien. L'année prochaine, Bike Road Trip around East Europ. Yeap. On en rigolera. Motiver les deux autre gribous et leurs moitiés et partir. Comme avant, sur les routes de nos improvisations. Nostalgie, antalgie ? Hahaha. Ca fait du bien d'y repenser en fait. Et de voir qu'on est les mêmes, au fond, et qu'ensemble, ensemble. Les mots n'ont pas de poids. Nous. On s'y tient. Come back. COME BACK !! HAHAHA, j'ai vraiment peur du futur. Et tellement peur de ce que je pense, ces vieilles décisions. On s'en sortira a t'on dit... Mouais, je reste perplexe... Sceptique.
Que je n'aime pas remettre en question ces choses si simples. Rebrouer la Terre pour le plaisir de se torturer les neurones. C'est bien con, me dirait vous. Jeudi, aération : Paris, maitre Zen/Olivier, et Ben de Brassart. Haha, rencontrage et allage à l'expo rock. Héhéh, j'aime Paris.  Et ! Et surtout... J'ai besoin de voir du monde. Et les gens que j'aime d'abord. Cités plus haut... D'une marquise à un gribou, d'une riot à une Robert. D'un caillou à un caféterrien. D'un squatteur à un musicos.
Gniiii, soufflons...
Gerbe-ligne et A. A deux balles, Yahan.
Par Anorchidea le Vendredi 10 août 2007 à 19:26
Je peux plus m'empecher de v'nir ici, j'ai l'impression de te harceler mdr
Plein de choses pétillantes dans ce dernier post, la vie est courte, en lisant ces mots plein de simplicité et à la fois si intenses, je me dis hé, qu'est ce que tu fous à gacher tout ça, je me foutrais des tartes.
Pas trop tard, jamais trop tard.
J'ai oublié combien les soirées entre potes, vodka et fumette, plus un débat en fin de parcours sur le systéme me faisaient du bien.
Je veux dire, ok, pr l'alcool et la beuh jsuis clean, en sevrage depuis prés de 4 mois,parceque pas de limites, tout est force, intensité et passion jusqu'à la folie, et me voila ici, parceque Sid elle carbure à l'exaltation.
MerCi
Ressourcée
Re-boostée
Moa aussi je veux aller me faire des expos et descendre chez les potes, rigoler comme un âne sans raison et débiter des conneries à longueur de journée en se bidonnant comme des cons.
Des cons heureux, au moins l'espace d'un instant.

+++

 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sidvicious.cowblog.fr/trackback/2127665

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast