sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Mardi 30 septembre 2008 à 21:50



 


Comme dirait-Il.
Lundi 10h00-13h00 : Design de Mode : dessinons. Plus c'est maigre, longiligne, jambes, plus ça fait envie. Le seul mot d'ordre : éclatez-vous, soyez fous. Sinon ça sert à rien. Tout est beau, waow tes dessins, waow tes visages, waow tes voilures, waow tes textures, waow tout. Quoi. Stylisation. 16h-19h  : Design d'espace. Prof qui laisse faire tout et n'importe quoi. Bosse ou pas, s'en fout. Moui, si on veut, supérieur et tous ces arguments à deux boules de pétanque. Pèse lourd quand même. N'aime pas le kitch, ni la surcharge (pondérale, moi). Aime le VOLUME, sans dessus-dessous de sens.

Mardi 8h30-11h30 : Communication Visuelle. Points, lignes, dégradés, propreté, originalité, style. Du sens, de la technique mes amis. Dessinons avec les petits pois. Et mange tes lentilles, p'tit Gluck. Hihi. 12h-15h : Design de Produit : cool au possible. Perspective, cube, recherche, oufitude. Prof très CV, ouvert, sympa. Cours de théorie sympa. Difficile, cool, à main levée. 15h-17h : Maths. Plaindre ceux qui n'ont jamais fait ça. Vecteurs simples. Explications compliquées et embrouillées et mémoires pas deleted finalement dans ma caboche. Me souviens de todo. Valeurabsoluenormedirectionsensvecteurdroitesegmentsfactorisation démonstration... Dur dur à 60 dans ce cours. Note : les MAN 3 n'ont pas l'air aussi soudés que nous.

Mercredi 13h-15h : français : quoi, tic de langage. La prof de français bute sur tous les mots, n'a pas de vocabulaire, pas de charisme et ne sait pas ce qu'est un essai sans la définition de son bouquin de cours. Pas convaincante, même quand elle parle du discours argumentatif. Je reste sceptique quant au contenu de ses futurs cours. Verrons demain. 15h-17h: ATC ou Histoire de l'Art pour les gens normaux. Pourquoi toujours inventer des sigLNes comme ERAC, EPS ou ATC sérieux ? Jeune, dynamique mais pas trop, capable de faire un monologiue 2h sans s'arrêter. Arf. Une passionnée.

Jeudi : 8h30-10h30 : couleur. Précision, rigueur pour commencer. Puis éclate totale, mais dans quelques mois. Alors caramélisons pour l'instant. Cercle chromatique à gogo. Comme No'm.  13h-17h : Dessin académique. Une tasse, un truc, un bidule et 10 croquis pour chaque semaine. 17h-19h : Anglais tout en anglais, jeune prof à l'accent français, mais bonne prof quand même je pense.

Vendredi : 8h30-11h30 : Expression Plastique : originalité, éclate totale, liberté, points, lignes, matières, perforation, empreintes et tout et tout. L'éclate sur papier. Toute technique, mixte, et allons-y gaiement. 13h-16h : croquis de modèle vivant : pas encore, alors posons. Dessins main droite, main gauche, sans regarder le papier, portraits. 10 pour chaque semaine. Again.

A lot of taf. Pain sur la planche, indigestion fatale. Donc du sommeil en moins. Mais trop trop bon. Alors voilà. Moi l'éclate et la créativité. Je me découvre. Ils ne sont pas encore divorcés qu'ils s'engueulent. Font chier tous les deux. Et puis la bouffe me bouffe. J'comprends que dalle et y'a des filiformes partout. J'mesens rétrécir à Condé et grossir tout autant. Pourtant ptet pas. Alors bon. Un tour de ma cervelle fatiguée, à coup sur. Mais je tiens le coup. Et même que la classe est cool. Et les porfs cools. Sauf truc qui hésite. Je me sens bien.
Et puis à vrai dire, c'est pas vrai. Je bosse parce que que ça à faire. Puis y'a trop de taf pour pas le faire. Il faudra exceller malgrè la sévérité de la notation. Réputation Condéale à tenir, l'excellence doit être associée à Condé. Mais j'aime. J'espère tenir. Parce que sans le Voin. Sans les cailloux. Sans Tours, ça m'fout les j'tons. Ouais, c'est différent, agréable. Mais que veux-tu vieux, j'suis une inststisfaite de la vie. Et même pas vrai. J'suis contente. VoinVoin loin est la seule ombre au tableau dans le quotidien. Les cailloux sont gravés dans la roche de mon corazon. Et que j'suis pouet hein ? J'me sens retombée et j'vais bosser ma matière. Alors na. Une clope et puis au taf. Première clope depuis samedi.
Le dessin, c'est un des 20 modèles que j'vais refiler lundi en DME. Encre de chine et feuille de croquis. Variations des techniques, des supports et des couleurs, des postures et tout quoi. Je progresse et j'impose. Y'a des gens très "en mode", très "died", très verlan, très rebelles, mais ça s'dit pas ici "rebelle". Ni "Carrouf" d'ailleurs. Mais les provinciaux, c'est des gens géniaux non ? Allez, trop vannée, j'dis d'la merde, mais fallait, sinon j'prenais le train pour Tours. Agrou le 'ion. Miss him. Et Agruik et tout. Rho... <3    So romantic mon DandyVoin. Haut les mains, haut de forme, audacieux.



Samedi 20 septembre 2008 à 1:20







Another croûte. Pour VoinVoin <3 Et puis j'ai des projets. Participer à ce court métrage en pate à modeler. Les décors pour moi. Puis les dessins. Alors oui, j'ai hâte. Mais aurais-je le temps ? Et puis je me pose dans mon lit. Carte du monde sur les yeux, au plafond. La lumière est agressive, la lavande entêtante. Est-ce elle qui me fait dormir ? Les migraines sont aiguisées, plus moyen de peindre en musique, et le cou, les trapèzes endoloris. Bizarre bizarre auraitdit Roald Dahl. Va falloir que j'apprenne à utiliser l'acrylique un jour. Mais c'était ce que je voulais après tout. Dessin de style. Puis retoucher la nouvelle. Je me demande...



Vendredi 19 septembre 2008 à 12:46




Le mot que je cherchais, Papa, c'est "autochtone". Finalement, oui, ça revient quelques jours après. Brico dépot rules xD et j'rigole grave avec ma guitare. Ca m'semblait important.



Jeudi 18 septembre 2008 à 23:17




Seule dans mon sling. Craque. Câble. Vide, vidée, bidet, bide et lavabo laid. Tout ça. Il fait nuit ici, tout est noir. Le courant est coupé. L'eau courante est coupée.  Se sont taillée en gambadant joyeusement. Se sont taillé les veines à la guillotine. Le bouton pour rallumer la lumière ? DTC, Turlututu. Triste. A Tours est l'interrupteur. Celui qui fait cesser le dark ennui. Concentrique pensée, vision occultée. Partout, je vois en Coin. Pouvoir partager. Jolies choses. Deux murs séparent les diférents espaces : le temps et l'argent. Le temps est l'argent, le temps hait l'argent, l'autant est l'argent, l'OTAN est l'argent. Protégé de surcroît par des mitraillettes. Silencieuses les mitraillettes, parce que sinon ça serait pas drôle. Talk to me. Prayer. Ne pas s'éloigner du but premier de Paris. Réussir avec brio, brillance, et classe cette année scolaire. S'égarer, s'éparpiller. Virtuellement, illusoirement. Dans mes rêves, dans ses yeux, dans ses bras, dans son lit. Trop loin. Foutue distance. Amoindrie. Moins, loin, Coin, point. L'êtat d'esprit qui rit pas, comme en première année de BTS. M'oublie pas le 'Ion... Communicatifs.

Journée de marche dans Paris. Un restau et l'autre feignasse fidèle à lui-même. Alors parler manga, informatique. Ca doit être le truc du siècle l'informatique. Je les écoute en parler avec la même attention qu'à un gosse lorsque le père Noël vient leur toucher quelques mots sur leurs prochain cadeaux. Et je reste toute conne, toute chose, toute truc. Non, c'est pas mon truc, j'ai pas la cervelle pour, même si je faisais quelquechose pour apprendre. Quoique. Ca me plairait de savoir. Mais se lancer là-dedans en autodidacte... Mouais. On peut pas tout faire. Alors oui, j'vous écoute tous, apprenez-moi pleins de choses, c'est le seul moyen que je puisse en savoir de nouvelles. Enfin bon. Se repérer grâce aux tours. Tourologue et guide du Tourard, tout pour ne pas se perdre. Les grues de Jussieu, jaune et rouge et blanche. Meilleur moyen de ne pas se perdre, encore. Avec un Atrium pour Non-épileptiques-conseillé. HAHA, la fac !
Puis marcher encore et encore, craquer pour un bouquin à deux euros et voilà. Makis et sashimis, tout est dans la cuisson du riz, l'adresse est bonne. Cuisinellement vôtre et découverte des bonnes places. Tester another one. Le Manga Café, si si ! Tu verras. tu seras testeur de restau. Résultat du match de la semaine, Nutella : O, Delph : 1. Bam, dans le cul et les cuisses. T'as pas honte petit hobbit jouflu ? Dans une semaine, je revis. Dans une semaine, je serai présentable. Dans une semaine, je serai plus martienne. Je serai à VoinVoin. Miam, ne veux du 'Ioooooooooon !! Mais filez-lui son 'Ion bordel de merde de cul de chiotte de bites, sinon elle va tout casser. Putain, j'suis triste figurez-vous. Genre elle gère, mais elle pête grave son câble la naine. Ouais. J'vais arrêter là les doléances. Il suffit. Hâte dereprendre les cours et d'avoir l'esprit occupé. Que les effectifs soient divisés par deux, que je trouve un taf pour le week-end, que je vois VoinVoin, que j'aie les bourses, que je sois en BTS, que je sois dans le public, que je sois en coloc avec les cailloux, que j'aie les APL, que je puisse voir VoinVoin,que j'aie mon passe Navigo, que mes chèques soient encaissé, que mes pensées soient occupées, que j'ai pas de temps de libre pour flâner, que je l'aime que je l'aime. Bordel, je l'aime ce petit. Et j'sais pas comment l'dire autrement. Tu m'pardonnes Chéri ? Et voilà que j'me remets à parler toute seule. J'suis mal barrée les gars, j'suis mal barrée. D'une croix. Amen.



Lundi 15 septembre 2008 à 20:49




C'est ça, décolle. Déploie-les. Pédale, remue. Rame, tiens donc. J'ai parfois envie de tout balancer à coups de lance-pierres. Je pense combler le manque par : un taf, une coloc, du chichon. Ca sera déjà pas mal. Non, aucune réaction. Ou squatter chez Mamy. Génial. T'façon, hein, va bien falloir que je me casse. Jean-Truc bien mimi, ou l'inverse, mais bien relou aussi. C'est pas de la possession, c'est du déni. C'est du ça-coule-de-source-mais-t'es-con-ou-quoi-?, voilà ce que c'est. Ouais, moi ch'suis con. J'irai pas en coloc paske que j'peux pas. Un taf, ce serait cool et j'verrai.
Romper Stomper. Gratter pour ne pas penser. Je lis. En fait. Et puis je pourrai pas descendre le week-end du 12. Faudra que je vois ma tite soeur. Selon mes sous, tourangelle pendant les vacances octogonale et un week-end avant. Sinon juste les vacances. Ca pue le haricot confit. Alors j'écoute Supertramp en fumant une clope. Pour me souvenir de cette fête surhumaine. Je redeviens la chose quand je suis comme ça.

Le week-end était ressourçant entre cailloux, musique, sub, bouffe, rencontres. Alors ce lundi, même sans cours, bien tuée par son pessimisme. Fuck. WTF ? Ouais dsl Chéri, j'dois être destinée à être conne toute ma vie. Comprends vite, faut juste expliquer longtemps. Du nutella ? Tiens Connasse, ça te rappelle pas de bons souvenirs avec tes chiottes ? Mère absente car joueuse. Dis, tu résistes ou pas ? Mouaahahahhah, comme je suis pathétique ce soir. N'empêche le SpeedDialOpéra, c'est bien pratique. Ta gueule et écoute le solo ! Ouais ? Ouais. Je vous emmerde bien cordialement. Tous. Tous autant que vous êtes. Tous ceux qui ont la bassesse de venir ici. Aggressive ? Pas du tout. J'avais envie. LET'S KILL HER !! J'me l'fous au cul mon anglais pitoyable ? Ouais !



<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

Créer un podcast