sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Mardi 30 mai 2006 à 11:54


Me faire du bien toute seule sur toi ? Tu as fumé... Oui. Ce n'est pas une barrière psychologique, elle, je l'ai éventrée bien avant. Non, je ne pense qu'à moi, tu te trompes là-dessus. Egoïste, sauf sexuellement, certes. Tout n'est pas perdu. Baiser tout seul à deux... Mais eh ! Hallucinant. C'est comme ça qu'on casse une barrière ? Vraiment ? Ca ne marche pas. Ne pas désirer de plaisir. Rester sobre. Le plaisir d'en donner. 
Pour moi ? Non, pas de profit pour me faire du bien, juste avec ton corps, t'utiliser comme un simple objet ! Non ! Je n'envisage pas le non-partage, l'orgasme désunifié.Autant légaliser le viol. Devenir des bêtes à deux. Pour nous deux. Composer l'union. Ne pas rester égoïstement chacun de notre côté, à penser à son propre plaisir. Ou je n'ai pas tout compris. Je ne dois pas tout comprendre, oui. 
"Fais toi du bien"  [...] Interrogations. Est-ce que je Veux Me faire du bien moi-même ? Impossible, désolée. Mais essayons. Un jour.
Fumer le reste de pet pour mieux y réfléchir après. Cogitation. Nuit plus facile. Toux grasse.

Puis encore l'abus malgré les encouragements. Je ne tiens pas mes engagements. Mais j'ai eu paye. Très bonne. Mieux que je ne le pensais. Près du double.  Donner la feuille aux impôts avant que le centre ne ferme. Commander la basse, même si la couleur ne te plait pas Chéri. Moche, mais j'espère qu'elle te plaira en vrai... On verra ça, et vraiment au pire, je m'en contenterai. Si le son est à la hauteur, hein ? Puis aller voir l'agence pour organiser des visites. Ne pas se faire sucrer la caution. Puis aller voir les chefs, sortir la carte de la franchise avec celles des performances. Rester douce, mais convaincante. Non, souriante, ça va leur suffire. A me prendre pour une conne.
Piscine... Obligé. A me muscler un peu.

Il joue de la gratte. Ca donne envie...  
J'y crois. But fixé à 37 toujours. Encore quatre. Wesh ma Cocotte, tu Peux le faire. Aller se soulager le mental. Oups. Again. Again and Again. 

Tu me pardonnes ? 

Par Ecrire c'est hurler en silence le Mercredi 31 mai 2006 à 10:33
Coucou la miss, moi, en tout cas, je pardonne, je sais, je comprends et j'aime. Mais 37 ça fait un peu peur... 40 était le seuil que je m'étais fixé. Avant. Puis ça a dérapé. Aujourd'hui, c'est limite mais stable. Une petite pensée à toi aussi avant d'aller au bureau. Biz ;)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sidvicious.cowblog.fr/trackback/764400

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast