sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Dimanche 25 juin 2006 à 12:00


Comme à chaque conversation, la fatigue aidant, esprit chahuté à mort. Comme à chaque fois, cervelle effarée qui s'exprime, soucis à l'état brut. Comme à chaque conversation, exposer des arguments égoïstes, faire voir un autre côté. Comme à chaque fois, sans penser, lâcher naturellement la réflexion minuscule préalable, si il y a - et la colère accumulée.  Neutre, avocat du diable. Dialogue paisible, pas dans la tête, bousculée. Le pire, savoir un peu déjà, vouloir changer de façon de voir. Bad total, disparaître, trop de fatigue entassée. Plus envie. Changement d'appart guidant les priorités. Attendre de franchir le pas. En attendant, le vouloir lui, comme au premier jour. Juste lui. Dormir sous ses bras, épuisée. Arrêter de cogiter. Anéantie.
"Il faudra qu'on parle, j'ai entendu des choses que j'ai trouvé injustifiée" Ako, y'en avait. Ne demande que ça de parler. Dommage de faire autant de remue-ménage pour cela. Pas bourée au début, hyper nerveuse. Peut-être trop de violences à exprimer, exprimer au jour le jour les hics sans attendre que l'esprit n'en puisse plus. Tête qui tourne dès le début, gravité du cas à la fin. Ne pas imaginer, affligeante. Plus qu'honteuse, mais après tout assumer. Juste entendre d'une autre bouche, pour confirmer, infirmer, expliquer. Problèmes d'imagination, hypocondriaque de la vie. Obtenir finalement ce qu'on veut, une discussion sans qu'Il ne prenne la mouche. A suivre, "Ce soir, on éclairera les choses, tu veux". Akodac.
Devenir celle d'avant et celle de maintenant. Exceller. Basser, basser. Comme une OC en puissance si ce n'est peine perdue, sentiment qui fait mal, se sentir en trop. Fatalisme à battre à coups de médiator, je SERAI une vraie onde un jour aussi. Un jour... Résister, exténuée du mal à comprendre, cervelet ralenti. Résister, devenir tranchante, en trans, oui. Le modèle de réussite, scolaire et tout. Etre soi. Parfaite, au moins pour lui, avec lui. NOUTE ! Complexes machiavéliques à faire dégager. Seule contre moi, avec Mimi-Pelouse. Seules contre tous. Contre personne. Battantes, seules pas tout à fait du tout. Contre juste parce que pour prouver, ou au moins, SE prouver ou LEUR prouver. Ne plus se laisser animer par des pensées destructrices et l'appel des lames. Aller de l'avant en s'affirmant encore. Capacités à exploiter.

Sympathoches teintures, envie de rouge tout rouge, de raser, attendre cheveux longs.

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sidvicious.cowblog.fr/trackback/847531

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast