sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Mercredi 14 mai 2008 à 20:56



Pas de pronostique ! Bordel de merde ! Non j'ai un peu foiré l'épreuve de strat. Partie dans tous les sens. Aucune logique.

Bilan diagnostic : Oui. Situation de l'annonceur : Mouais. Problème à résoudre : Out. Positionnement : Ouais. Objectif de communication : Mouais. Cibles : Mouais-Non. Création : Oui sauf contraintes. Moyens : Mouais-Non. Calendrier : Mouais. Budget : Mouais-Non. ERAC : Mouais-Non. Eco générale : Mouais. Eco d'entreprise : Mouais. Droit : Non-Mouais.

Ca c'est fait.C'était pas à faire, ni à refaire. Bref. Je compte sur l'épreuve de com. Et puis sur les oraux. J'vais tout déchirer sur les oraux. Pas le choix. Ca fait mal de se retrtouver devant l'échec. Les tchèques. Les chèques. Les cheks. Bref. C'est pas plaisant. Et je suis retombée. Deux. Didi. Trop de choeur. Trop de coeur. Trop de tout. J'ai ptêt réussi à obtenir un entretien. 3 mois au CCAS. Et je re-calcule. Non pas les calories usées, ingurgitées, régurgitées. Les sous, les sous, les sous. Je VEUX pouvoir payer cette année toute seule comme une grande. Leur montrer que j'ai beau squatter chez ma mère un à trois années, je n'aurais pas besoin d 'eux pour la payer. Ca va être difficile, c'est vrai. Alterner 35 heures à rassurer par téléphone des vieux en manque d'eau fraîche et faire la serveuse over-bookée à minuit et demi, ça va pas être facile à gérer. J'espère juste que les horaires vont coordonner. Que je vais pouvoir choisir quel taf choisir si ça peut pas être les deux en même temps. Comme ça, j'aurai 3 mois de taf. Et un mi-temps pour les vacances et les périodes scolaires. Ca me fera de quoi payer mon matos et de quoi payer des aller-retours pour Tours. Ou ailleurs. La Rochelle. Mes petites soeurs me manquent. Faudra juste assurer pour les 35+12=47 heures de taf hébdomadaires. Ou pas. Pendant trous tout petits mois. Puis au pire, je peux démissionner. Il me manque 2700 euros. 3 mois de travail auraient suffit. Mais non mais non. Il me faut des réserve. Enfin bref. Je veux le plus. Et puis sinon c'est pas grave.
J'ai acheté un ordi à ma Maman pour son anniversaire. Pulsionnel. Comme tête de noeud. Je sais que je ne sais pas. Demain anglais. Il faut rappeller Madame P. Je veux bosser. Etre une grande.
Je me fous des projets machiavélique. Je retombe dans la spirale. Non je ne maigris pas. Mais je sais qu' intérieurement s'embriquent des plans. Le genre d'avant. Pas besoin de manger. Pas besoin, je dois taffer. T'inquiète, y'a une cantine là-bas. J'ai mal au bide. J'me sens pas bien. J'ai déjà mangé. J'ai mangé chez Truc. C'est fou la manipulation. J'y pense des mois en avance. C'est mauvais. Ca pue du cul. Non. Ca craint du boudin. Et j'aime ça. A croire que je le fais exprès. Les objectifs baissent. A croire que je recherche. La souffrance et la distance. La souffrance est la distance. 17 c'est bien.
J'aurai mon BTS. ON L'AURA. Non, je ne serai plus jamais paranoïaque. Je serai. BIEN. Merci bien.
In the mood for love. En boucle. Le grugru. C'est sa faute. POuah.


Dans quelle mesure le droit du travail accompagne la flexibilité de l'entreprise ?



Par Marquise-Dae le Mercredi 14 mai 2008 à 23:13
C'était ton sujet cette dernière phrase?
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sidvicious.cowblog.fr/trackback/2560755

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast