sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Lundi 31 août 2009 à 0:43



Samedi, j'ai bu. J'ai couru aussi. Vendredi, j'ai dit ce que j'avais à dire, gonflée de courage, prête à souffrir pour qu'on puisse mieux rebondir tous les deux. A priori, message d'erreur, mal passé. Alors laisser la situation telle qu'elle. Attendre un peu pour voir, un tout petit peu. Mais il faut bien ouvrir les yeux un jour. Être conscient. Même si je sais parfaitement l'état dans lequel je serai après ça. Parce que je sais que je ne pourrai plus jamais aimer. Je suis sûre que dans quelques années, nous serons faits l'un pour l'autre. Quand, dans sa liberté, ses ailes lui auront fait découvrir la jungle qui co-existe autour de nous. Notre bulle DOIT être percée. S'ouvrir, partager. Je ne suis pas faite pour aimer. Tout devient amer avec moi. Tout fond. Je gâche tout, je détruis, d'un geste, d'un point, d'une parole. Et je sais que je mettrais du temps à pouvoir réutiliser ce vocabulaire, trouver un Jules ou une Juliette, et lui offrir ma dévotion. Il n'y a pas d'amour. Parce que l'amour rend aeue, tu es aveugle. Il ne FAUT pas être la vie de l'autre. Je suis fière de toi, de tes talents, ta réussite. Ta beauté, ta sportivité, ton intelligence, ta culture, ton état d'esprit, ton humour. J'aime ce que tu es. J'aurai peut-petre aimé être toi en femme. Mais. Je suis trop. Ce n'est pas possible. Je n'en peux plus. Je ne sais plus. Je suis perdue. Si nous sommes réellement faits l'un pour l'autre, alors nous nous retrouverons. Certitude. Nous devons prendre du recul. En attendant.
Mardi, c'est parti pour l'entrainement. Running on the road.



Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sidvicious.cowblog.fr/trackback/2897971

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast