sidvicious

Tout est question de sémiose, petit Arlequin.

Samedi 8 septembre 2018 à 11:42

 

Salut blog,

Ca va, toi ?
Je t'ai délaissé parce que tout va bien dans mon corps et dans mon esprit. C'est un euphémisme gigantesque, tu l'auras compris. Je viens quand même vider un truc ici : éviter qu'il ne soit stocké dans ma tête. La pollution mentale, tout ça tout ça. 

"Un souvenir qui m'a sauté au visage."
L'état psychologique dans lequel on se noyait il y a 15 ans ? Bien-sûr que les mots n'étaient pas justes, alors non Grib', ça ne change rien à rien. Tu le sais. On ne peut pas vivre dans le passé. Plus jamais. Le présent, le maintenant, rien ne compte plus que maintenant. Que cette seconde, là. Et celle-là aussi. Et celle-là.

Relire nos conversations depuis le début et tomber sur des souvenirs hilarants. 


Tant qu'on y est, blog. 

Le challenge du moment :
Ne pas retomber dans les complexes verbaux des mots, la vie est un exercice artistique. Constante progression. Tu m'entends, le complexe ? Il ne faudrait pas qu'un mini-blocage empêche cette synergie. Assumer jusqu'au bout son soi, sa folie, ses lacunes et tout l'intérieur qui brille. Il ne faut rien retenir, et se libérer. Ces dernières années, le corps comme une barrière, opaque, la lumière un peu éteinte. Je n'avais rien vu du compromis. La discussion d'hier avec le Bloblob m'a ouvert une claque et foutu les yeux. Tu aurais pu le dire avant, tête de buse, ça m'aurait donné du courage.

Et puis non. Le timing ! Ce timing, il est délicieux.
Il valait le coup d'attendre un an ou deux, ou dix ou même quatorze. 

Voilà, je vais te re-délaisser et déguster mon bonheur à pleine dents. Parce que je ne sais faire que ça maintenant. Si je reviens vers toi, ce sera pour mettre de la clarté, de l'amour et de la poésie sur tes pages blanches. A bientôt, je ne t'oublie pas.


Mardi 22 août 2017 à 22:53

 

1/ Passer son permis et vendre ou donner ses affaires. (1200€)
2/ Acheter un van et continuer à vendre ses affaires. (10 000€)
3/ Aménager son van. (2000€)
4/ Faire ses bagages et vivre dans son petit palace.



Mardi 22 août 2017 à 16:41

 

TEXTILE, LITERIE ET TEXTILE DE MAISON
Matelas 
Oreiller 
Duvet 
2 taies d'oreiller
Coussins 
2 housses de couette
2 housses de drap
5 torchons
3 chiffonnettes en microfibre
2 serviettes de toilette
Cotons démaquillant lavables
Serviettes hygièniqes lavable
Capsule wardrobe
5 paires de chaussures (DM, petites baskets, baskets, chaussures de ville, chaussures de course)
Sac à linge sale

HYGIENE et HYGIENE PERSONNELLE
Vinaigre de cidre 
Vinaigre d'alcool
Bicarbonate de soude 
Lessive liquide 
Soude caustique
Savon de Marseilles (huile d'olive, huile de coco, soude caustique) 
Rouleaux de PQ 
Brosse à dent 
Dentifrice (argile, charbon actif, bicarbonate de soude) 
Trousse à maquillage 
Huile de bourrache - spiruline - chlorella
Mooncup 
Huiles essentielles et accesoires
Gel pour les cheveux
Désinfectant pour les mains 
Ecran total
Essui-tout
Lingettes pour bébé

CUISINE
4 sets de couverts 
Couteau qui coupe
Couverts à salade
Econome 
Limonadier
Assiettes 
Verres 
Rape 
Planche à découper 
Saladier
Batteur plongeant
Eau potable
Sel + poivre, épices, herbes, condiments
Thé 
Fruits et légumes 
Biscuits
Biscottes
Bouilloire
Chocolat en poudre
Laits végétaux

PIECE A VIVRE :
PC + son chargeur
Téléphone + son chargeur 
Guitare
Quelques livres
Plante
Carnet de croquis
Peinture
Rollers 
Protection roller

ACCESOIRES UTILES
Lampe torche
Etendoir + pinces à linge
Kit de couture (fil noir et aiguilles)
Cartes routières
Fil solide
Briquet
Bougies
Outils
GPS
Chaises longues × 2
Couteau suisse
Seaux de 5L et 12L
Sac à dos
Sac à main
Tote Bag 

EQUIPEMENT
Lit
Table
Assise
Lumière 
Combo toilette-douche ou toilettes sèches
Micro évier
2 feux/1 mini-four
panneaux solaires ou batterie
Prises de courant
Rangements
Volets/rideau


Dimanche 30 avril 2017 à 13:17



Tu sais, ta perception de ce moment m'a beaucoup surprise. Pleine d'échanges, de secrets et de jeux ; non seulement l'invitation au voyage, à la transgression, et à l'espoir y paraissaient sain, mais aussi excitant. Quoi de mieux que de se retrouver une dernière fois avant la fin, après une nuit peu avant, à se chercher, marcher les rues sans pouvoir s'étreindre, alors que, ne te ments pas, tu en avais autant envie que moi. L'interdit, ensemble. Ce n'était pas la première fois. La fin de la soirée était certes plus douloureuse, mais jouer ainsi comporte des conséquences, et il faut savoir les accepter, comme toutes les règles de ce jeu. Et pour tout dire, il en valait la chandelle. Il en vaut la chandelle si les joueurs sont honnêtes dans leurs échanges. Honnêtes avec leurs sentiments, et ce qu'ils expriment et échangent. J'ose, oui j'ose, croire que ces jeux étaient sans triche, et que nos échanges étaient vrais. J'espère ici avoir raison, mais toi seul le sait vraiment au fond. Mais c'est aussi un des risques dans cette folie. A toi de me dire.  

Tu vois, la vie tient à peu. Elle tient à ces moments riches en émotions, qui sont rassurant et beaux à la fois. Du moins, de mon point de vue. Certaines histoires d'amour sont belles et rassurantes, parqu'elles ne finissent jamais, et perdurent dans le temps, évoluent, fraiche comme un matin de rosée. Toi, comme peu d'autres, ont la très certaine chance d'être aimé inconditionnellement . Je te l'ai dit il y a fort longtemps, et il s'avère que c'est toujours authentique et inchangé. L'amour, le vrai, ne meurt jamais, il se reforme, se renouvèle. Il fluctue au grè des saisons. Je t'aimerai toujours tout au long de nos vies respectives, qu'elle que soit la forme de notre amour sur l'instant présent. Leurs et ton respects et amour, mutuels mais tous différents - et réciproques - sont des forces et des espoirs, chauds et rassurants, éternels. Ils, toi, êtes omniscient dans mon coeur. Rien n'a jamais changé. Cela n'atténuera jamais mon bonheur et amour avec J.. Amour et bonheur, simples et riches, beaux et sains et qui nous donnent une force certaine dans l'avenir. Et dans tout ça, je suis probablement la plus comblée, de pouvoir savoir que toi, comme tous ceux que j'aime, seront toujours là pour moi, comme je serai toujours là pour eux. 

Voilà. Rien de compliqué, l'amour n'est rien qui n'altère un sourire plein de dents.
Surtout pas ces amours-là. Ils te rendent plus fort.

Lundi 17 novembre 2014 à 8:59




Les cauchemars à répétition, et les ganglions gonflés. Autant dire que je dors peu. J'ai meme songé, un instant, à me poser sur une banquette et lire un peu. Le coin de l'oeil qui démange, réaction allergique. Je dois être allergique à moi-meme. Qu'est-ce que je peux detester ce moi pleurnichard dépourvu d'humour ! Mais connasse, arrête de faire ta mijorée. Man up ! Surtout pour ceux. 
 
L'impression que tout à coup, le travail interne de ces dernières années est plus fragile que ce que j'avais imaginé. Voilà, cet amour que tu donnes sans compter, il me rend vulnérable. C'est positif, mais je n'ai plus l'habitude. Il faut ne plus avoir peur de son ombre. Je ne sais pas si j'ai raison.

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast